OL : Ejecté par Garcia, Gouiri n'a toujours pas digéré

OL : Ejecté par Garcia, Gouiri n'a toujours pas digéré

Longtemps considéré comme un grand espoir de l’Olympique Lyonnais, Amine Gouiri ne s’est jamais imposé au sein de son club formateur. Mais depuis son départ, l’attaquant confirme son potentiel à l’OGC Nice. Et ressent forcément de la frustration suite à son premier échec.

Amine Gouiri dans son effectif à l’Olympique Lyonnais, l’entraîneur Peter Bosz n’aurait sûrement pas dit non. Car un peu plus d'un an après son départ à l’été 2020, l’attaquant de l’OGC Nice confirme le potentiel aperçu pendant ses années de formations. La suite avait malheureusement été un échec pour l’ancien Gone, arrivé jusqu’au groupe professionnel sans jamais parvenir à s’y imposer. Au-delà de sa grave blessure à un genou, le précédent coach Rudi Garcia l’avait incité à fuir la rude concurrence. Un choix qui, selon l’ex-formateur de l’OL Armand Garrido, n’affecte pas tant que ça le club rhodanien.

Gouiri frustré par son échec à l’OL

« S’il fallait regretter et en vouloir à l’OL sur tous les joueurs qui l’ont quitté avant de percer en pro, ça en ferait pas mal, a réagi le technicien contacté par 20 Minutes. C’est vrai que quand ils réussissent à Lyon, il y a un petit côté corde sensible. Mais, aujourd’hui, les joueurs n’ont pas le temps de se montrer qu’ils sont déjà sollicités. Avant, des joueurs comme Tolisso, Lacazette, Giuly, Kanouté avaient 100 matchs derrière eux. Aujourd’hui, les jeunes partent avec une heure en pro. »

Et de son côté, que ressent le principal intéressé ? Pour Abdel Belarbi, qui a lui aussi dirigé Amine Gouiri chez les jeunes Gones, le Niçois n’est pas resté insensible. « Je ne sais pas si on peut parler de rancœur envers l’OL, mais de la frustration, oui, a-t-il décrit. Il a été formé au club. Dans ses discours, il a toujours dit : "moi, j’ai été formé à Lyon, je veux jouer à Lyon, je veux briller à Lyon". Pour lui, il n’était pas question de quitter le club sans avoir joué en pro et avoir montré ce qu’il montre aujourd’hui à Nice. » Au moins, le Bleuet a prouvé à son club formateur que son transfert pour 7 M€ était une erreur.