OL : « Destins croisés », Pierre Ménès cogne sur L’Equipe

OL : « Destins croisés », Pierre Ménès cogne sur L’Equipe

Photo Icon Sport

Dimanche, l’Olympique Lyonnais a vécu un véritable calvaire. En plus de s’incliner 1-0 à domicile contre Rennes, les Gones ont perdu deux joueurs clés sur blessure.

En effet, Jeff Reine-Adelaïde et Memphis Depay ont été victimes d’une rupture des ligaments croisés. Un sacré coup dur pour l’Olympique Lyonnais, qui ne devrait pas enregistrer le retour de ses deux joueurs avant la fin de la saison. Et lundi, L’Equipe utilisait un jeu de mot très osé pour illustrer les malheurs de l’OL et le bonheur de Rennes, qui vient d’enchaîner cinq victoires en six matchs. « Destins croisés » titrait notamment le quotidien national, avant d’enchaîner avec « A genoux » plus loin dans le journal.

Des jeux de mots presque répugnants au vu de la gravité des blessures de Memphis Depay et de Jeff Reine-Adelaïde selon Pierre Ménès, lequel s’en est ému sur Twitter. « Suis je le seul à trouver cette une parfaitement déplacée ? » s’est interrogé le consultant du Canal Football Club. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les suiveurs de la L1 n’ont pas digéré non plus ce titre du quotidien national. « C'est comme quand ils écrivent "une sardine devenue dauphin " pour l'OM, c'était déplacé Pierre », « c’est honteux, force à tous les supporters lyonnais et à Memphis et Reine-Adelaïde », « Même si je suis Rennais, cela ne me fait pas rire. Tu m’étonnes que les gens achètent de moins en moins les journaux » pouvait-on ainsi lire sous le Tweet de Pierre Ménès. L’humour noir de L’Equipe, ce n’est donc visiblement pas pour les fans de foot.