OL : Des tests, des buts et le vaccin en prime à Lyon

OL : Des tests, des buts et le vaccin en prime à Lyon

Pour le grand retour du public dans le Groupama Stadium, l’Olympique Lyonnais avait réussi à faire monter la jauge à 25.000 spectateurs pour la double confrontation en échauffement face à Villefranche (2-0), puis surtout contre Wolfsburg (4-1).

Pour mettre de l’ambiance, cela avait en tout cas mal débuté avec l’annonce du boycott des Bad Gones, le principal groupe de supporters sur Lyon, pour qui l’espacement dans les tribunes et les contraintes sanitaires posaient problème. Résultat, il n’y a eu que 8000 spectateurs pour cette soirée de football à Décines, même si c’est déjà un très beau chiffre pour une affiche en plein de mois de juillet, avec des vacanciers. Mais forcément, il a été question des habitudes à prendre désormais pour suivre une rencontre de football, avec le fameux Pass Sanitaire. Au moment où des manifestations ont eu lieu dans toute la France pour protester contre le durcissement des mesures prônées par le gouvernement, cette rencontre devait aussi permettre d’évaluer les complications en vue de la rentrée de la Ligue 1.

Un test PCR négatif de moins de 48 heures ou un cycle vaccinal complet étaient ainsi nécessaires pour entrer dans le stade. Globalement, cela a surtout fait perdre du temps au public, le simple billet ne suffisant plus pour entrer. Et logiquement, il y a aussi eu des cas litigieux, souligne Le Progrès, qui évoque 300 problèmes à l’entrée. 200 ont été réglés avec des vérifications sur le site de la sécurité sociale, ce qui a provoqué des rallonges dans les procédures. Pour 100 personnes, la solution n’a été trouvée qu’avec un test antigénique effectué rapidement à l’entrée du stade, histoire de régler le problème en urgence. Ce match a en tout cas permis à certaines personnes de voir qu’il était possible de se faire vacciner en même temps, et plus de 100 spectateurs ont ainsi eu une dose dans le centre de vaccination ouvert au public avant ou après le match. L’OL s’est en tout cas félicité de voir que les pass sanitaire sur les applications de smartphones fonctionnaient sans problème pour entrer dans le stade, et le club lyonnais espère ainsi avoir 30.000 spectateurs au mois d’août pour la reprise du championnat, si les consignes gouvernementales n’évoluent pas d’ici là.