OL : De Zerbi, sa cote grimpe, son salaire aussi

OL : De Zerbi, sa cote grimpe, son salaire aussi

Icon Sport

Dans son édition du jour, le journal L’Equipe a fait le point sur la quête du futur entraîneur de l’Olympique Lyonnais.

En fin de contrat, Rudi Garcia ne devrait pas être prolongé par Juninho et Jean-Michel Aulas. Les dirigeants rhodaniens s’activent ainsi pour trouver un successeur à l’ex-entraîneur de l’Olympique de Marseille. Un nom est souvent évoqué depuis quelques semaines, c’est celui de Christophe Galtier, en tête de la Ligue 1 avec Lille. A en croire le quotidien national, l’entraîneur des Dogues risque cependant d’être trop cher pour l’OL dans la mesure où Nice propose au natif de Marseille un salaire XXL de 360.000 euros. Une offre sur laquelle Lyon ne souhaite pas s’aligner. Mais les Rhodaniens ont d’autres noms en tête. Juninho pense notamment à Roberto De Zerbi, qui réalise un très bon travail à Sassuolo.

Problème : libre en fin de saison, l’entraîneur italien pourrait également être trop cher pour l’Olympique Lyonnais. Et pour cause, le site spécialisé Sportune dévoile que Roberto De Zerbi possède entre ses mains une juteuse offre russe.  « En poste depuis l’entame de la saison 2018-19, Roberto De Zerbi a signé trois ans avec le club du désormais ex-marseillais, Maxime Lopez, moyennant un salaire proche de 120 000 euros brut mensuels. C’est plus de deux fois inférieur à ce que perçoit Rudi Garcia à Lyon, près de 280 000 euros par mois. Sauf que, tel que nous l’écrivions plus haut, l’OL n’est pas le seul club séduit par De Zerbi. Le Spartak Moscou le voudrait, peut-être plus que tous les autres et il a formulé à cet effet, une offre assortie d’un salaire de 325 000 euros par mois » dévoile le média, qui précise que Roberto De Zerbi a refusé l’offre du Spartak Moscou. Mais le coach italien pourrait utiliser cette proposition afin d’en servir de base dans les négociations avec ses futurs courtisans. L’OL est prévenu…