OL : Bosz plutôt que Galtier, Rothen jubile !

OL : Bosz plutôt que Galtier, Rothen jubile !

L'Olympique Lyonnais rêvait de Galtier, mais c'est finalement Bosz qui sera son entraîneur. Jérôme Rothen est convaincu que l'OL n'a rien à regretter.

L’Olympique Lyonnais a réussi à convaincre Peter Bosz de venir sur son banc, et le coach néerlandais devrait être nommé entraîneur d'ici lundi. Mais la direction de l'OL s’était d’abord démenée pour convaincre Christophe Galtier de venir après son titre de champion de France avec le LOSC. Mais après réflexion, le technicien français a refusé la proposition de l’OL et semble privilégier le projet présenté par INEOS du côté de l’OGC Nice. Pas de quoi nourrir des regrets selon Jérôme Rothen, lequel estime que Lyon a trouvé un coach plus compétent avec Peter Bosz.

« Si tu compares les deux CV… »

« Je pense qu'ils ne perdent pas au change par rapport à Galtier, a commenté le consultant de RMC. C'est un entraîneur qui va forcément être respecté par les joueurs. Je ne dis pas que Galtier ne l'aurait pas été, mais c'est différent. Depuis qu'il est numéro 1, si tu compares les deux CV, celui de Bosz parle pour lui dans tous les cas. Ça va avec ce que pensait Juninho (directeur sportif) au départ, lors de son arrivée, avec les idées de jeu à mettre en place, qui correspondent plus ou moins à celles de Bosz. Si ces idées-là sont suivies d'un recrutement judicieux réalisé par Bruno Cheyrou (responsable du recrutement) et Juninho, je pense que c'est une très bonne idée. »

En effet, le Néerlandais notamment passé le Borussia Dortmund et le Bayer Leverkusen en Allemagne arrive avec une belle réputation. Sa philosophie offensive et sa capacité à faire évoluer les jeunes talents devraient correspondre à l’OL, victime des compétences de Peter Bosz lorsque son Ajax Amsterdam avait sorti les Gones en demi-finales de l’Europa League en 2017. Enfin, le successeur de Rudi Garcia présente un autre atout non négligeable, celui de connaître la langue de Molière après ses trois saisons à Toulon (1988-1991) pendant sa carrière de joueur.