OL : Aouar bradé, Arsenal se pointe

OL : Aouar bradé, Arsenal se pointe

Icon Sport

Déjà intéressé par Houssem Aouar l’été dernier, Arsenal va revenir à la charge pour tenter de convaincre l’Olympique Lyonnais.

Suite à un joli Final 8 de la Ligue des Champions, Houssem Aouar pensait intégrer l’effectif d’un top club européen il y a un an. Mais au final, le milieu de terrain n’avait pas trouvé preneur. Puisque seul Arsenal avait franchi le cap des discussions avec une offre de quelques dizaines de millions d’euros. Pas assez au goût de Jean-Michel Aulas, qui réclamait près de 60 ME pour lâcher son Gone lors du dernier mercato. Un prix qui est clairement revu à la baisse cet été. Déjà parce qu’Aouar n’a plus que deux ans de contrat. Mais aussi parce que l’international français, non-convoqué pour l’Euro 2021 avec les Bleus, a vécu une saison compliquée. Freiné par les blessures, Aouar n’a joué que 33 matchs avec Lyon, pour huit buts et quatre passes décisives au compteur. Un bien maigre bilan qui va jouer des mauvais tours à l’OL.

Aouar, c’est plus que 23 ME...

Car selon The Sun, un chèque de 23 millions d’euros pourrait désormais suffire pour sortir Aouar du Groupama Stadium. Cette sacrée réduction fait en tout cas les affaires du club londonien, qui est « prêt à lancer une nouvelle tentative pour Houssem Aouar ». Pour convaincre le Lyonnais, les Gunners envisagent de lui proposer un bail longue durée assorti d’un salaire annuel de plus de 5 ME. En quête de renforts dans l’entrejeu, sachant que des joueurs comme Granit Xhaka ou Matteo Guendouzi sont sur le départ lors de ce marché des transferts, Mikel Arteta pense qu’Aouar est la meilleure option pour le futur d’Arsenal. En tout cas, les négociations entre les trois parties pourraient bientôt débuter, avec l’intention de vite régler ce deal, pour éloigner la concurrence étrangère. Histoire qu’Aouar puisse participer à la préparation estivale des Gunners, et que Lyon prenne le temps de remplacer sa pépite, même si Lucas Paqueta était venu pour ça, à la base, en 2020...