Le grand projet d'Aulas, l'OL ne s'en remet pas !

Le grand projet d'Aulas, l'OL ne s'en remet pas !

Icon Sport

Depuis 2016, l'OL évolue au Groupama Stadium et a lâché le stade de Gerland. Un projet faramineux, porté par Jean-Michel Aulas qui souhaitait que Lyon possède son propre stade pour préparer l'avenir. Une première en France. Mais l'investissement sur ce nouveau stade a littéralement plombé les finances et donc, le projet sportif lyonnais.

Après avoir porté fièrement les couleurs du football français en Ligue des Champions dans les années 2000, l'OL a désormais du mal à se qualifier pour une Coupe d'Europe. Si le club rhodanien a atteint la demi-finale de la C1 en 2020, les Gones ont raté la qualification pour la coupe aux grandes oreilles 7 fois sur les 11 dernières années. Un déclin progressif qui s'explique également par le manque de moyens. Alors que l'OL est sur le point d'être racheté par John Textor, un homme d'affaires américain qui possède plusieurs clubs et veut créer un empire, le club 7 fois champion de France compte d'immense dettes. Selon le journal l'Équipe, l'OL a 300 millions d'euros de dettes à régler dans 13 banques différentes à cause de la construction du Groupama Stadium. Un projet à 410 millions d'euros, visionnaire mais visiblement très coûteux qui a eu un impact financier et sportif terrible pour le club.

Comment le Groupama Stadium a plombé l'OL

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

Vincent Chaudel, économiste du sport, s'est confié pour le média 20 Minutes sur la manière dont la construction du Groupama Stadium a été fatale pour l'OL sur un plan sportif. « Comme on l’a aussi vu avec Arsenal, qui a baissé en performances sportives sur la fin de l’ère Wenger en construisant l’Emirates Stadium, au lieu d’investir dans le sportif, on investit surtout dans la pierre. Cette période a inversé la dynamique lyonnaise car l’OL a peut-être changé trop de choses en même temps : le modèle de management avec l’arrivée sur le banc de Claude Puel avec des fonctions élargies, le recrutement avec une prise de risque importante sur Yoann Gourcuff, et donc le modèle économique avec la construction du stade. Quand vous changez autant de choses, vous êtes à la merci du moindre grain de sable » a expliqué le cofondateur de l’Observatoire du sport business qui estime que depuis que l'OL a changé de stade, le club n'a plus réussi à gagner. Le dernier titre de Lyon est la Coupe de France en 2012 alors que Monaco, Nantes, Guingamp, Rennes, Strasbourg et surtout le PSG, ont depuis continué à gagner des titres.