La saison de l’OL est réussie annonce Aulas !

La saison de l’OL est réussie annonce Aulas !

Photo Icon Sport

Avec la perspective de passer leader du championnat de France en cas de succès, nul doute que l’Olympique Lyonnais sera concentré pour la réception de Bastia ce mercredi. Des Corses qui vont devoir digérer leur lourde défaite en Coupe de la Ligue ce samedi face au PSG (4-0). Mais pour Jean-Michel Aulas, il est de bon ton de rappeler qu’il n’est jamais évident de s’imposer deux fois à domicile en aussi peu de temps, et que le danger pour ses joueurs serait de penser déjà au choc face à Saint-Etienne de dimanche prochain. 

« J’ai plus de crainte pour Bastia que Saint Étienne, j’ai peur que l’on réserve trop de force pour le match face à l’ASSE. Car si l’on est en tête après Bastia, ce sera aux autres de nous passer devant. Le match de Saint Étienne sera un gros match…mais je pense que le vrai match, le plus difficile, c’est celui de mercredi contre Bastia », a expliqué le président lyonnais, qui a également évoqué le parcours de ses troupes, et cette fin de saison qui devrait offrir une place européenne à la formation d’Hubert Fournier. 

« Nous sommes dans des conditions étonnantes, mais extrêmement bien définies pour aller au bout. Avec l’arrivée du grand stade l’année prochaine, il faut que Gerland voie le dernier match de l’OL de manière historique, en ayant la possibilité d’être champion, pour que ça se passe comme ça, il faut d’abord gagner mercredi. Si on l’emporte, il y aura une chance inouïe de passer devant le PSG. On n'a plus de souci à se faire pour les places européennes étant donné que Paris, par l’intermédiaire des coupes, offre une place qualificative pour l’Europe au 5ème et probablement au 6ème du championnat. L’OL a donc d’ores et déjà atteint ses objectifs », a rappelé Jean-Michel Aulas sur OL TV. Avec pour le moment sept points d’avance sur Bordeaux et la 6e place, et un match en plus à disputer, Lyon a en effet une belle marge de manœuvre pour avoir une place européenne en fin de saison même en cas de catastrophe.