Monaco : L'invraisemblable accusation de Jardim

Monaco : L'invraisemblable accusation de Jardim

Photo Icon Sport

Le nul concédé par l'AS Monaco vendredi soir à Amiens ne fait pas les affaires du club de la Principauté, lequel pourrait se retrouver à six points du PSG et surtout avec l'OL et l'OM à ses trousses en cas de succès de ces derniers. Mais après le match, Leonardo Jardim n'était pas réellement énervé par cette perspective, mais plutôt par ce qu'il a vécu au Stade de la Licorne. Car l'entraîneur monégasque était accusateur après cette rencontre, et il visait très clairement la Ligue de Football Professionnel et son délégué.

« J’aimerai bien parler un peu. Ça fait quatre ans que je suis en France. Nous avons un championnat de qualité. Il ne peut pas se passer ce qui s’est passé aujourd’hui. Le banc des délégués cachait le ballon pour que les ramasseurs de balle ne puissent pas le ressortir vite. Le banc des délégués, oh ! C’est une Ligue professionnelle ! Il faut faire attention. C’est normal qu’après les autres critiquent notre Ligue. C’est important de montrer une bonne image. Les délégués cachaient les ballons derrière eux pour nous empêcher de jouer vite. Ça fait quatre ans que je suis ici. Les gens qui regardent notre pays regardent ça et se disent peut-être que la Ligue 1 est une Ligue d’amateurs. C’est important de défendre notre football », a lancé un Leonardo Jardim, qui pourrait bien devoir aller passer un jeudi soir à Paris dans les semaines qui viennent. Il ne fait nul doute que la commission de discipline de la LFP aura son mot à dire.