SCO-OL : Moulin crie au scandale pour Lopes, la VAR prend cher

SCO-OL : Moulin crie au scandale pour Lopes, la VAR prend cher

Photo Icon Sport

Stéphane Moulin, entraîneur d’Angers, après la défaite contre l’OL (0-1) : « Si on ouvre le chapitre des excuses, on peut parler de la pelouse, mais c'est pas une excuse. C'est une réalité. Après, si on ouvre le chapitre des faits de jeu, c'est compliqué. Moi qui suis un adepte de la VAR, je n'y comprends plus rien, alors que ça ne me paraît pas si compliqué que ça à gérer. Je m'explique : sur le premier ballon, quand on voit les deux genoux de Lopes dans le dos, avec les crampons... parce que bon il y a l'image, mais il y aussi l'image de son dos où il est en retard, il n'y a même pas l'idée de siffler un penalty. Rien n'empêche de siffler un penalty et d'aller voir les images. Il y a quinze jours contre Nice, on a la même situation avec Bernardoni, quasiment, où Reine-Adélaïde est de dos, il arrive en retard, penalty. Là, il y a rien, même pas faute. Il y a un outil à leur disposition, il faut qu'ils s'en servent. Comment on peut voir ces images, et qu'eux ne puissent pas les voir. Il y a un problème. Ce n'est pas pour ça qu'on a perdu, mais ça va. Il faut être juste, j'ai l'impression qu'on n'est pas juste, ça m'agace parce que je n'aime pas ça. Il faut qu'on arrête ».