Cho devant, c'est 40 millions d'euros !

Cho devant, c'est 40 millions d'euros !

Icon Sport

Du haut de ses 17 ans, Mohamed-Ali Cho est l’une des révélations du début de saison à Angers avec 2 buts inscrits en Ligue 1.

Physique, rapide et efficace, l’international espoirs français de seulement 17 ans est sans aucun doute l’un des plus grands espoirs du championnat de France de Ligue 1. Formé au PSG puis à Everton, il dispose de qualités hors du commun qui l’amèneront sans doute à faire une grande carrière. Et ce sont les dirigeants du SCO d’Angers qui s’en frottent déjà les mains. Tandis que leur avant-centre est sous contrat jusqu’en juin 2023, Saïd Chabanne a déjà un coup d’avance et pense à la vente de sa pépite. Dans une interview accordée au journal Ouest-France, le président d’Angers a reconnu qu’il n’était pas fermé à une vente de Mohamed-Ali Cho. Mais le SCO ne bradera pas sa future star, dont la valeur oscille entre 40 et 50 millions d’euros selon Saïd Chabanne.

« Un départ cet hiver ? Non ! Même si on devait faire un deal cet hiver, notre objectif est de le garder jusqu’à la fin de la saison. C’est une de nos conditions. Son prix ? Entre 40 et 50 millions. Ah oui ! C’est le seul 2004 dans le championnat qui est titulaire et international espoirs. Ce qu’on demande, ce n’est pas que la valeur actuelle, c’est le potentiel sur le long terme. Ça ne veut pas dire qu’on nous proposera autant. Peut-être moins. S’il peut partir à moins ? Je ne sais pas, c’est quand même beaucoup d’argent » a lancé sans sourciller le président d’Angers, qui sait se montrer intraitable en négociations et qui exigera un chèque colossal pour vendre Mohamed-Ali Cho. Les courtisans d’Angelo Fulgini, qui avait plusieurs touches cet été, peuvent témoigner pour confirmer que le président angevin n’est pas du genre à se laisser faire en négociations. Ceux qui rêvent de Mohamed-Ali Cho, dont le nom a été murmuré à Arsenal il y a quelques semaines, savent donc à quoi s’en tenir.