Indice UEFA : La France au niveau de la Suède et de la Hongrie, c’est la consternation

Indice UEFA : La France au niveau de la Suède et de la Hongrie, c’est la consternation

Semaine difficile pour les clubs français, qui n'ont pas brillé en Coupe d'Europe. Daniel Riolo se demande quelle est la vraie valeur de notre championnat. 

Après la belle première semaine des clubs français en Coupe d’Europe, c’est la violente dégringolade lors de cette deuxième journée. Les clubs français, en dehors du PSG qui s’est imposé à Haïfa, n’ont pas réussi à gagner le moindre match. Et pourtant, le programme des adversaires n’était pas forcément vertigineux, avec aucune équipe d’un top championnat européen en dehors de l’OM face à Francfort, qui n’est pas non plus un ténor de Bundesliga. Rennes et Nice ont obtenu le point du nul, et pour le reste, ce fut des défaites qui mettent terriblement à mal l’indice UEFA de la France. Contrairement à l’Espagne ou au Portugal, qui ont pris place sur le podium pour cette saison, ou l’Angleterre, l’Allemagne et l’Italie, qui se retrouvent déjà dans le Top10, la France ne décolle pas et se trouve à la 18e place. Coincés entre la Hongrie et le Suède, les formations tricolores ne se retrouvent pas non plus à ce niveau par hasard, puisque ce jeudi le club hongrois de Ferencvaros a battu l’AS Monaco à Louis-II. 

Les espoirs de l'été déjà douchés

Résultat, au classement cumulé des cinq dernières saisons, la France voit les Pays-Bas et le Portugal se rapprocher, même si la 5e place est toujours de mise, notamment grâce aux 8 points déjà inscrits par le PSG. Il n’empêche, le résultat est décevant pour Daniel Riolo, qui espère chaque année voir les clubs français performer. « C'est désolant par rapport au niveau de notre championnat auquel on veut croire chaque année. Le mois d'août, c'est le mois des espoirs. Un bilan catastrophique qui me donne limite envie de faire grève de la Ligue 1 ce week-end. Notre championnat ne vaut rien, c’est grotesque », a déploré le consultant de RMC, pour qui il serait temps de se rendre compte du réel niveau des équipes françaises en Coupe d’Europe.