La LFP tente de se justifier pour Payet et Ibrahimovic

La LFP tente de se justifier pour Payet et Ibrahimovic

Photo Icon Sport

Si les propos de Dimitri Payet et Zlatan Ibrahimovic n’avaient pas tourné en boucle à la télévision et sur les réseaux sociaux, les deux joueurs auraient-ils été convoqués et sanctionnés par la commission de discipline de la LFP ? Bien évidemment selon Sébastien Deneux, président de la commission de discipline, et qui a assuré dans L’Equipe que la mise en lumière médiatique du comportement des joueurs de l’OM et du PSG n’avait pas du tout influencé l’instance de la Ligue. 

« Elle a statué et sanctionné au vu de deux rapports d’officiels. C’est d’ailleurs le cas dans la totalité des dossiers. La commission ne se saisit jamais des images directement. Elle ne se dit pas : ‘’Tiens, ce week-end, on a vu un truc sur Canal ou sur beIN et on va décider de poursuivre.’’ Il y a toujours un rapport d’officiels dans les affaires examinées. Il existe trois modalités de saisine de la commission : l’autosaisine, que l’on ne fait quasiment jamais ; la saisine par le conseil d’administration de la Ligue ; et, dans 98 % des cas, cela se fait à la suite d’un rapport d’officiels. Il ne faut pas penser que l’on a sanctionné Ibrahimovic et Payet pour des raisons médiatiques.  Ce ne sont pas des rapports bidons de quelqu’un qui n’a absolument pas assisté à la scène et qui la décrit. Pour Payet, il y a le quatrième arbitre qui tourne la tête quand les propos sont prononcés, mais aussi le délégué devant la porte des arbitres, qui entend très bien ce qui se dit. Même si, de toute façon, c’est anecdotique pour la commission », a souligné Sébastien Deneux, qui assure donc que Payet et Ibrahimovic ont été les deux premiers joueurs cette saison à s’énerver verbalement en rentrant dans leurs vestiaires après un match…

Share