L'OL n'est pas invincible, Lille le prouve

L'OL n'est pas invincible, Lille le prouve

Photo Icon Sport

Alors que l’Olympique Lyonnais menait tranquillement 1-0, le LOSC a totalement renversé la situation en seconde période pour s’imposer à domicile (2-1). Les Gones ratent ainsi l’occasion de distancer l’OM et laisse leur fauteuil de leader à la portée du PSG. 

Les Lyonnais pourront nourrir des regrets après avoir montré deux visages ce samedi à Lille. Le premier, plutôt convaincant et qui permettait à l’OL d’annoncer la couleur dès la 3e minute de jeu : corner tiré par Fekir au premier poteau que Jallet laissait passer pour la reprise instantanée de Tolisso du gauche, ne laissant aucune chance à Enyeama (1-0). Autant dire que l’on craignait déjà le pire pour les Dogues, maladroits dans la construction tandis que l’OL,  à l’aise techniquement, multipliait les offensives sur le côté gauche de Bedimo. Pas de quoi se créer de réelles occasions pourtant. Il faut dire que l’OL n’a pas vraiment poussé pour doubler son avantage, et les Gones allaient s’en mordre les doigts…

Car en fin de première période, René Girard décidait de sortir Mendes pour faire entrer Delaplace et passer en 4-4-2 sur le modèle de celui de Lyon. Effet visible après la pause puisque le LOSC, bien aidé par une étonnante baisse de régime lyonnaise, se montrait beaucoup plus tranchant. Et ce dès la 47e minute lorsqu’Origi se présentait presque seul face à Lopes avant que Bedimo ne revienne in extremis. Un simple avertissement avant l’égalisation lilloise suite à une perte de balle de Gonalons, pas en réussite ce samedi, dont profitait Beria et le duo Rony Lopes-Gueye. Un une-deux devant la surface lyonnaise et le Sénégalais se jetait pour tromper le gardien de l’OL (1-1, 56e). Egalisation méritée, tout comme le deuxième but du LOSC sur une superbe action de Rony Lopes, qui profitait du laxisme de la défense lyonnaise pour percer plein axe et armer une frappe enroulée petit filet opposé (2-1, 60e). 

Et visiblement, cet OL n’avait plus les armes pour répondre. Et ce ne sont pas les entrées de Gourcuff et de Malbranque qui y changeaient quelques chose. Pas même la reprise timide de Bedimo déviée par Enyeama (71e). Lille avait même la balle du 3-1 dans les pieds de Delaplace qui butait sur Lopes (72e). Qu’importe, le LOSC a fini par s’imposer de manière assez logique pour remonter en première partie de tableau. De son côté, l’OL rate l’occasion de mettre l’OM à sept points, et surtout, le PSG peut passer leader en cas de victoire contre Monaco dimanche.

Share