Chez les ultras de Bordeaux, Matmut Atlantique n'existe plus

Chez les ultras de Bordeaux, Matmut Atlantique n'existe plus

Photo Icon Sport

Etant donné que le naming attribué au nouveau stade de Bordeaux ne plaisait pas du tout aux supporters, les Ultramarines avaient lancé l’idée de changer le nom de l’enceinte de manière symbolique. C’est désormais chose faite.

« Matmut Atlantique » n’aura pas fait long feu dans l’esprit des supporters de Bordeaux. A vrai dire, il n’aura jamais été adopté. Car dès l’annonce de ce naming, les moqueries et les critiques ont fusé sur la toile. A tel point que les Ultramarines, principal groupe d’ultras des Girondins, ont décidé de changer le nom du stade de manière symbolique en proposant plusieurs propositions dans un sondage : Stade de Guyenne, Stade Claude Bez, Stade du port de la Lune, Stade Alain Giresse et Stade René Gallice. Et c’est ce dernier nom qui a obtenu les faveurs des fans, touchés par l’histoire de celui qui a contribué au premier titre de champion de France de Bordeaux (1950), et qui avait été résistant pendant la Seconde Guerre Mondiale.

« Ce ne serait qu’un magnifique hommage amplement mérité que ce nom devienne intemporel, ont expliqué les Ultramarines dans un communiqué. C’est un nom idoine, plus que parfait. Ce grand homme représente à lui tout seul le courage, la bravoure, l’insoumission, l’antifascisme, la fidélité à notre club, l’amour de la ville et de la région. ‘’Je vais à Gallice’’, ‘’quel est le prochain match à Gallice’’, ces phrases glissent, le mot rentre sans problème dans le langage courant. » Bye bye « Matmut Atlantique »…

Share