Bordeaux : Carrasso s’inflige une terrible souffrance avec 19 kilos en moins

Bordeaux : Carrasso s’inflige une terrible souffrance avec 19 kilos en moins

Photo Icon Sport

Victime d’une rupture du ligament croisé du genou en janvier dernier, le gardien des Girondins de Bordeaux Cédric Carrasso est revenu de blessure plus affûté que jamais après avoir perdu 19 kilos.

« Je suis toujours revenu plus fort après mes blessures », a confié le portier de 34 ans au journal L’Equipe. Et pour cause, l’ancien Marseillais s’inflige un incroyable régime pendant ses passages à l’infirmerie, lui qui doit se battre contre ses mauvaises habitudes. « Depuis petit, j'ai toujours dû faire gaffe à mon poids. Pendant les blessures on sait que c'est quelque chose de problématique. Or je suis toujours revenu de mes blessures plus affûté que jamais, a souligné Carrasso. Mais ça passe par des moments... Je ne souhaite à personne de faire ce que je fais. »

« En fin de rééducation, pendant dix jours, quand j'étais en capacité de le faire, en plus des séances j'allais courir le matin et le soir en ayant, à côté de ça, une alimentation minimale. Je cours beaucoup pour un gardien. En plus du travail, je peux courir une ou deux fois par semaine pour faire dix, douze kilomètres. C'est quelque chose que j'aime, a raconté celui qui a récupéré son statut de titulaire à Bordeaux. A ce moment-là, alors que j'étais super entraîné, après quatre kilomètres je ne pouvais plus marcher. Je tombais presque, j'étais à genoux. Je n'avais plus d'énergie. »

« Je me forçais à ne pas me manger »

« Pourquoi ? Parce que je ne mangeais pas. Je me forçais à ne pas manger, je me faisais mal, a-t-il avoué. (...) Je mange assez équilibré, mais j'ai une tendance à prendre quand je suis anxieux... Là, c'était deux carottes râpées sans rien et une galette de soja. Je me faisais mal, mais j'avais besoin de ça. J'en souffrais : la nuit, je me levais avec le mal de tête, la faim, mais je ne mangeais rien. J'ai besoin d'aller au bout de moi-même pour, ensuite ne pas souffrir et être bien. Aujourd'hui, je reprends le rythme normal et je m'éclate. » Visiblement, Carrasso a trouvé la bonne recette puisqu’il réalise un excellent début de saison.

Mais cette recette magique...lui est venue presque par hasard. « Je suis passé devant une pharmacie. Vous savez, ces trucs à la con de régime. (Il rit.) Je passe devant... Je vois qu'avec “machin”, tu peux perdre trois kilos en une semaine. C'était de la soupe. Je me dis : “Bon, allez, je vais essayer”... J'ai perdu dix-neuf kilos en trois mois », raconte le portier bordelais. No pain no gain.

Share