TV : Téléfoot existe jusqu'en décembre, et après ?

TV : Téléfoot existe jusqu'en décembre, et après ?

Photo Icon Sport

Tandis que Mediapro vacille, au sein de la chaîne Téléfoot on est forcément de plus en plus inquiet même si pour l'instant on n'envisage pas un naufrage immédiat.

On a tendance à l’oublier un peu, mais derrière la catastrophe économique qui se profile suite à la décision de Mediapro de ne pas respecter ses engagements financiers vis-à-vis du football français, il y a aussi l’avenir de la chaîne Téléfoot et de ses équipes. Car ils sont nombreux ceux qui ont eu le courage dans se lancer dans ce challenge, sans savoir que Mediapro n’était pas en mesure de payer les premières échéances du contrat. Anne-Laure Bonnet, Julien Brun, Smaïl Bouabdellah, Eric Huet et tant d’autres ont participé au lancement d’une chaîne dont la durée de vie pourrait être courte. Et c’est peu dire que depuis une dizaine de jours l’ambiance se tend un peu au sein des bureaux de Téléfoot, même si plusieurs réunions organisées par la direction de Mediapro ont voulu faire baisser la pression.

Mais du côté de L’Equipe, si on rappelle que les clubs de Ligue 1 jouent encore pleinement le jeu avec les journalistes de Téléfoot, et que Mediapro verse les salaires sans retard, en interne on ne se projette pas au-delà du 31 décembre prochain en espérant que d'ici là le travail pourra être fait normalement. « La plupart des journalistes et techniciens n'ont d'autre choix que de vivre au jour le jour (...) Jusqu'à présent, tout le monde a été payé, pigistes et consultants compris, et les plannings s'organisent jusqu'à la fin décembre (...) Mais la couverture médiatique - logiquement imposante - de cette crise majeure du foot français ne leur échappe pas. Les messages de soutien des confrères sur les réseaux sociaux, « comme si c'était déjà la fin », malheureusement non plus », explique le quotidien sportif, qui affirme que les Girondins de Bordeaux ont annulé un duplex prévu cette semaine avec un joueur, histoire de rappeler que cela n’était pas prévu dans le contrat avec Mediapro et que désormais il ne fallait pas attendre de Bordeaux que des efforts soient faits.