TV : Esprit du streaming es-tu là ? Amazon affiche la couleur

TV : Esprit du streaming es-tu là ? Amazon affiche la couleur

Icon Sport

Une semaine après la diffusion du Trophée des Champions entre le PSG et Lille (1-0), Amazon va lancer la saison de Ligue 1 ce vendredi.

En effet, le championnat ouvre ses portes avec une affiche entre Monaco et Nantes, le premier match de Ligue 1 diffusé sur le Pass Ligue 1, la chaîne du foot d’Amazon. Ancien présentateur en plateau de Téléfoot, le bien connu Thibault Le Rol sera aux manettes. Mais cette fois, et ce sera le cas pour tous les matchs du vendredi soir et du dimanche soir, l’ex-journaliste de BeInSports sera au bord de la pelouse. Amazon prendra l’antenne 15 minutes avant le match et se contentera d’un débrief d’une petite vingtaine de minutes après la rencontre. Un esprit « streaming » assumé à 100 % par Thibault Le Rol dans les colonnes de L’Equipe.

Amazon, l'esprit streaming assumé

« C'est très adapté à la consommation du sport en 2021. On arrive pour le direct et selon le degré d'investissement ou de passion, on se branche 5, 10 ou 15 minutes avant la rencontre. L’analyse ? On le fera tout de même un peu. Mais la vocation première, c'est le match et son accompagnement. Le Pass Ligue 1, c'est plus un esprit streaming et plateforme. Mais ça ne me choque pas, une nouvelle ère s'ouvre. Depuis des années, on parlait en France du tournant des Gafa... Il semblerait qu'on y soit. Aujourd'hui, on est inondé d'informations foot du lundi matin au vendredi 21 heures... Et à partir du vendredi 20h45, bienvenue sur Prime Video (sourire) » a lancé Thibault Le Rol.

Les audiences, le gros mystère

Et quant à savoir si Le Pass Ligue 1 réalisera de grosses audiences, le mystère est total. Mais pour le journaliste, la grosse base d’abonnés à Amazon Prime (entre 6 et 10 millions de foyers) va permettre au Pass Ligue 1 de se faire une place même s’il faut rajouter 13 euros par mois. « Les chiffres, je ne les connais pas. Mais le socle de membres Prime est colossal. On parle d'une base de 6 à 10 millions. Pour ceux-là, s'il faut rajouter une douzaine d'euros par mois pour suivre son club de coeur, la L1 et ses affiches, on sera loin de la confidentialité. Et l'application est très puissante techniquement, très intuitive, c'est important également ». De quoi espérer de bien meilleures audiences que les chiffres décevants réalisés à l’époque par Mediapro en comparaison avec les matchs diffusés sur Canal +.