TV : Canal+ va vraiment mettre KO la Ligue 1 le 5 février

TV : Canal+ va vraiment mettre KO la Ligue 1 le 5 février

Entre Canal+ et la LFP, la situation se tend sérieusement au point que la chaîne cryptée pourrait faire comme la saison passée et refuser de payer les droits TV à partir du 5 février.

En stoppant le championnat 2019-2020 de manière brutale, alors que les autres pays européens ont fait preuve d’un peu plus de patience, la LFP avait pris un énorme retour de bâton puisque Canal+ et BeInSports avaient immédiatement refusé de payer le solde du contrat. Après bien des discussions, les deux chaînes ont finalement réglé une partie des échéances, tandis que les clubs avaient eux déjà l’esprit tourné vers le contrat juteux avec Mediapro. On connaît la suite de l’histoire, Téléfoot devant probablement cesser de diffuser la Ligue 1 à la fin du mois de janvier, malgré une dernière tentative osée de Jaume Roures. Mais entre Canal+ et la Ligue de Football Professionnel le torchon brûle à nouveau depuis l’annonce par Maxime Saada que non seulement Canal+ ne voulait pas racheter directement les droits de Mediapro, mais qu’en plus la chaîne cryptée renonçait aussi au lot de deux matchs de Ligue 1 acheté à BeInSports. 

Du côté des services de Vincent Labrune, on va relancer un appel d’offres pour les matchs de Téléfoot, mais on estime que Canal+ doit continuer à diffuser ses deux matchs, ou bien c’est BeInSports qui doit le faire, la LFP pensant que tout cela est dissocié du cas Mediapro. Selon RMC, le groupe Vivendi aurait cependant trouvé une faille juridique qui permet à Canal+ et BeInSports de renoncer à son lot. En effet, dans l’appel d’offres lancé en 2018, la Ligue avait fixé un prix minimum pour l'ensemble des droits des trois lots concernés, sauf que Mediapro ne payant plus rien, ce prix minimum n’est plus atteint. Et que donc c’est la totalité des matchs qui doit être soumiss à un nouvel appel d’offres. Du côté de Canal+, on est droit dans ses bottes et il se pourrait bien que lors de la prochaine échéance, dans trois semaines, la LFP ne reçoive pas le chèque attendu. « Le prochain versement de Canal+, qui ne supporte plus de voir le championnat diffusé gratuitement, est prévu pour le 5 février. Si la chaîne cryptée ne paie pas, comme Maxime Saada le sous-entend dans sa dernière interview au Figaro, la LFP se retrouverait dans une situation financière catastrophique », explique RMC. La « mare de sang », promise par Vincent Bolloré aux présidents de Ligue 1 il y a un peu plus de deux ans pourrait bien arriver au pire des moments, puisque la situation sanitaire a vidangé la trésorerie des 20 clubs de l'élite.