TV : BeInSports-Canal+, rendez-vous au tribunal ?

TV : BeInSports-Canal+, rendez-vous au tribunal ?

Icon Sport

Le 1er juillet, BeInSports a fait le choix de ne pas payer à la LFP l’échéance de 7,5 ME pour les deux matchs de Ligue 2 par journée.

Il ne fait aucun doute que la chaîne qatarie ne paiera pas non plus dans un mois pour ses deux matchs de Ligue 1, une première échéance d’un montant de 55 ME. La guerre est officiellement déclarée entre BeInSports, allié de Canal +, et la Ligue de Football Professionnel. Mais selon Etienne Moatti, spécialiste des droits TV pour le journal L’Equipe, le groupe de Nasser Al-Khelaïfi sera bien obligé de payer à un moment ou à un autre. Interrogé dans L’Equipe du Soir, le journaliste estime que, comme Canal + avant lui, BeInSports se fera signifier l’obligation d’honorer ses contrats par la justice. Car c’est très clairement sur le terrain des tribunaux que l’on se dirige, si BeInSports persiste et signe en refusant de payer ses droits télévisuels de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

« On peut imaginer qu’il y aura un nouveau procès entre la Ligue et ses diffuseurs car il y a un contrat. Canal + et BeInSports considèrent que les prix qui sont payés aujourd’hui et qui sont issus de l’appel d’offre de 2018 n’ont plus lieux d’être. Ils considèrent qu’ils paient beaucoup trop cher mais ils ont des contrats et des engagements à tenir. Ces contrats ont été validés par la justice car il y a déjà eu deux actions intentés par Canal + contre la LFP. A chaque fois, la Ligue a gagné et la justice a dit que Canal + devait payer. L’avenir dira si la Ligue a fait une erreur stratégique en attribuant 80 % des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2 à Amazon », explique Etienne Moatti, pour qui BeinSports et Canal + ne digèrent pas l’attribution des droits au géant du e-commerce américain il y a quelques semaines.