L1 : Bordeaux sauvé, Lyon en colère ?

L1 : Bordeaux sauvé, Lyon en colère ?

Icon Sport

Malgré une gestion financière cataclysmique, les Girondins de Bordeaux devraient être maintenus en première division.

En effet, l’article 103 du règlement de la LFP permet à un club de se maintenir en cas de redressement judiciaire, une situation dans laquelle se trouvent actuellement les Girondins de Bordeaux. En dépit d’une gestion financière catastrophique, le club au scapulaire pourrait donc rester dans l’élite. Cette situation va en revanche agacer plus d’un club. C’est notamment le cas de l’Olympique Lyonnais, qui pourrait hausser le ton et taper du poing sur la table pour dénoncer une grosse incohérence et une véritable injustice selon l’économiste du sport, Pierre Rondeau.

« Avec l’amendement de cet article, si une procédure était entamée avant le début de la saison 2021-2022, le club pourrait – sauf décision unilatérale de la DNCG, dans le respect de l’équité sportive – rester en Ligue 1. C’est d’ailleurs pour ça que les dirigeants de Bordeaux se sont mis en redressement judiciaire très tôt, pour respecter le règlement, et assurer le maintien en première division. C’est très intelligent de leur part car s’ils se mettent en redressement judiciaire, ils pourront faire défaut sur la dette, ils pourront redemander un rééchelonnement : ils pourront obtenir une réduction du passif tout en restant en première division » a expliqué l’économiste, intervenant régulièrement sur La Chaîne L’Equipe et RMC, avant de poursuivre.

« Un club qui pourrait porter réclamation auprès de la DNCG si elle valide ce maintien en première division : c’est Lyon […] Lyon a commencé à taper du poing sur la table en disant ‘nous on a souscrit à deux PGE en plus du PGE souscrit par la Ligue, on est endettés, on a augmenté notre passif qui était déjà important’. Le dernier PGE était de 90M€. Ils ont augmenté leur passif depuis la crise, ce qui est un droit de leur part. Simplement, ce qu’ils disent, et ça peut parfaitement se comprendre, c’est ‘de quel droit on s’est endetté, on subit les foudres de la crise… De l’autre côté, Bordeaux a eu une gestion cataclysmique depuis la reprise de la crise’ et ils sont sauvés ? » s’interroge l’économiste, pour qui l’Olympique Lyonnais pourrait causer du tort aux Girondins de Bordeaux au vu de la situation.