ASSE : Avant de penser à la LdC, Caïazzo veut imiter Bordeaux

ASSE : Avant de penser à la LdC, Caïazzo veut imiter Bordeaux

Photo Icon Sport

Après l'échec des négociations avec PEAK6, Bernard Caïazzo estime que son AS Saint-Etienne est tout à fait capable d'avoir un véritable projet européen dans l'état actuel des choses.

En cette fin du mois de mai, et à l'issue d'une saison en dents de scie ponctuée par une septième place finale en Ligue 1, le club du Forez pensait changer d'ère avec l'arrivée de PEAK6. Mais au final, le fonds d'investissement américain n'est pas parvenu à convaincre l'ASSE du bien-fondé de son potentiel rachat. À la tête des Verts depuis de longues années, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont donc repris le flambeau comme si de rien n'était. Et le Président du conseil de surveillance de Sainté est même optimiste par rapport à l'avenir.

« La confiance a été entachée et on a repris notre liberté. S'il s'agit de faire des investissements à la hauteur de Nice, Bordeaux ou Rennes, avec Roland, nous sommes capables de le faire. D'ailleurs, nous sommes reconnus comme l'un des clubs les mieux gérés d'Europe, le seul français qui dégage un résultat d'exploitation positif depuis sept ans. L'objectif pour nous est de franchir un cap. On veut un investisseur qui apporte à ce club, au potentiel considérable, les moyens de rentrer dans un Big Five à la française et de participer à la Champions League », a lancé, dans Les Echos, Caïazzo, qui estime donc que l'ASSE peut se construire une équipe compétitive avec le budget actuel. Autant dire que la vente du club se fera si et seulement si le potentiel repreneur a les épaules solides pour enrichir considérablement le club vert.