Variant Omicron : La Premier League terrassée !

Variant Omicron : La Premier League terrassée !

L’Angleterre, qui enchaine les semaines à plus de 40 voire 50.000 cas positif au Covid, prend la menace du variant Omicron très au sérieux. Le football n'est pas épargné.

La barre des 20 % des cas correspondant au variant Omicron a été franchie, et les autorités anglaises annoncent que ce variant pourrait être dominant par rapport au variant Delta d’ici la fin de la semaine. Le fait que le rappel de la 3e dose n’avance pas aussi vite qu’espéré inquiète les autorités. Bien évidemment, le football n’est pas épargné, et le récent report de la rencontre entre Tottenham et Rennes le démontre. Mais ce sont quasiment tous les clubs de Premier League qui sont touchés, et les clusters se multiplient. Cette semaine, 42 joueurs ont été testés positifs, entrainant un isolement et 5 clubs ont annoncé qu’ils craignaient une multiplication des cas dans les prochains jours. Lors du dernier point cet automne, la vaccination complète n’avait pas encore dépassé les 70 % des effectifs de Premier League, notamment en raison de l’espacement important des deux doses dans la stratégie mise en place par Boris Johnson.

Les matchs s'annulent à la pelle

Le retard a été rattrapé, mais il faut pour beaucoup de joueurs attendre avant de pouvoir bénéficier de la 3e dose. Le match de ce mardi soir entre Brendford et Manchester United a été reporté, et Leicester et Norwich ont fait une demande de report de leur prochain match. Selon le Daily Mail, les clubs craignent une fermeture du championnat dans une mesure d’urgence, si les cas continuent d’augmenter parmi les joueurs, pour éviter que cela se propage. Les mesures de précaution se multiplient, et notamment les tests dans les effectifs. Ils avaient auparavant lieu deux fois par semaine, et ce sont désormais des tests PCR plus réguliers, certains clubs en faisant même faire quotidiennement aux joueurs. Une pause dans le championnat aurait bien évidemment un effet catastrophique sur le plan économique et sportif, le casse-tête pour recaser les matchs risquant d’être énorme. Les dirigeants de la Premier League veulent l’éviter à tout prix, mais si les matchs s’annulent à vitesse grand V, la questions sera bien sur la table.