Ang : Lloris au plus mal, il passe aux aveux

Ang : Lloris au plus mal, il passe aux aveux

Icon Sport

Depuis son retour à Tottenham, Hugo Lloris n'a pas vraiment le sourire. Son équipe peine à gagner et le portier français n'y est pas étranger. Plusieurs buts encaissés viennent de ses erreurs, de quoi le mettre sous le feu des critiques et l'obliger à se défendre.

Le navire des Spurs tangue et son capitaine est en grande partie responsable. Depuis la reprise en Premier League, Tottenham marque clairement le pas. La formation londonienne n'a gagné qu'un seul de ses cinq matches de championnat post-mondial. Les Spurs ont perdu des chocs très importants pour le top 4 face à Arsenal et Manchester City. En cinq rencontres, ils ont encaissé 10 buts. Cela a placé Hugo Lloris dans la peau du maillon faible surtout au vu de la nature des buts concédés. Le Français doit des excuses à ses supporters sur plusieurs d'entre eux. 

Le Mondial a épuisé mentalement Lloris

Lors de la défaite 2-0 face à Aston Villa, il avait relâché une frappe lointaine sur l'ouverture du score. Face à Arsenal, il s'était encore raté en propulsant dans ses propres filets un centre de Saka. Enfin, jeudi soir, il n'a pas commis d'erreurs aussi manifestes lors de la remontada de Manchester City. Néanmoins, il s'est révélé approximatif des poings sur le premier but et il a mal couvert son poteau sur la troisième réalisation des Citizens. La presse anglaise est de plus en plus critique à son égard, obligeant le désormais ancien capitaine des Bleus à s'expliquer dans l'Evening Standard. Il pointe du doigt le Mondial 2022, coupable d'avoir grandement atteint sa concentration et son mental. 

« Lorsque vous êtes impliqué avec l'équipe nationale et que vous allez jusqu'au dernier jour de la Coupe du monde, vous revenez et la fraîcheur mentale vous manque. Mais vous devez vous remettre sur les rails et aider votre équipe. […] Quand vous regardez le but d'Arsenal, je peux être en bonne position mais le ballon frappe sur ma poitrine et avec la rotation, il passe au-dessus (de la ligne). C'est quelque chose que, même si je voulais le faire exprès, je ne peux pas. Même hier soir, quand vous regardez le troisième but de City, une déviation fait que le ballon passe au-dessus de mon genou. À tout moment, j'essaie d'anticiper, de me fixer et d'attendre. Il y a beaucoup de choses comme ça qui arrivent à notre équipe », a t-il développé mettant aussi en avant une malchance passagère pour lui et son équipe. Néanmoins, pas sûr qu'on soit convaincu en Angleterre où il avait été désigné comme le point faible des Bleus avant le quart de finale face aux Three Lions au Qatar.