Vente OL : Textor débarque chez Aulas avec le ticket en or

Vente OL : Textor débarque chez Aulas avec le ticket en or

Icon Sport

La vente de l'Olympique Lyonnais doit désormais se finaliser au plus tard le 17 novembre. Mais il semble que sous la pression d'OL Groupe, John Textor ait enfin le document tant attendu pour avancer rapidement.

Cette fois, c’est la bonne. C’est probablement ce que doit se dire ce mercredi Jean-Michel Aulas, qui à force de reculer la date de la cession de l’Olympique Lyonnais avait finir par croire que sa relation avec John Textor était inspirée par Monsieur De Mesmaeker, le personnage de la bande dessinée Gaston Lagaffe qui ne parvenait jamais à signer un contrat pour des raisons toujours ubuesques. Depuis lundi, et l’annonce par OL Groupe d’un report au 17 novembre de la vente du club à Eagle Football, les doutes étaient de plus en plus nombreux concernant la possibilité pour l’homme d’affaires américain de boucler l’opération. Du côté de l’OL, on exigeait de John Textor qu’il prouve la provenance de la totalité des fonds utilisés pour acheter le club, soit près de 800 millions d’euros si l’on additionne les dettes et la valeur d’OL Groupe. Ce n’était pas le cas jusqu’à mardi, mais à priori tout a basculé du bon côté.

Textor fournit à l'OL le document demandé

En effet, le quotidien sportif annonce que John Textor a enfin communiqué à Jean-Michel Aulas un document prouvant qu’Ares Management, qui finance la majorité du deal, a bien validé l’apport. Cela était une condition impérative pour avancer vers la signature de la vente de l’Olympique Lyonnais à Eagle Football, et forcément du côté de l’OL ce pas en avant est une excellente nouvelle. Selon Hugo Guillemet, Jean-Michel Aulas est « serein et a une confiance intacte » suite à la réception du document adressé par l’homme d’affaires américain mis sous pression par le communiqué publié en début de semaine par OL Groupe. Comme l’avait expliqué Le Progrès, même si Lyon avait fixé la date du 17 novembre pour tout boucler, cette semaine était décisive et elle se déroule enfin comme cela était attendu. De quoi rassurer les investisseurs, l'action OL Groupe ayant perdu 5% mardi.