OL : Une pépite snobée, un choix qui interpelle à Lyon

OL : Une pépite snobée, un choix qui interpelle à Lyon

Vainqueur de la Coupe Gambardella avec les jeunes de l’Olympique Lyonnais la saison passée, Mohamed El Arouch n’a pas encore eu sa chance avec le groupe pro. Une anomalie qu’Hugo Guillemet a du mal à comprendre…

À Lyon, les jeunes talents du centre de formation sont souvent vite mis en lumière par les supporters. Depuis quelques temps déjà , le cas de Rayan Cherki, considéré par certains suiveurs de l’OL comme un futur crack, cristallise les débats. Mais derrière le numéro 18 lyonnais, d’autres jeunes poussent ces derniers mois. C’est notamment le cas de Mohamed El Arouch. Principal artisan du sacre des Gones en Coupe Gambardella la saison passée, dans une compétition que l’OL n’avait plus remporté depuis 1997, le milieu offensif n’a pourtant pas encore franchi les étapes comme il aurait dû. S’il a participé à la préparation estivale avec Peter Bosz, le joueur de 18 ans n’a depuis plus été convoqué dans le groupe pro. El Arouch réalise pourtant une excellente première partie de saison avec l’équipe réserve en National 2. Mais ce n’est pas pour autant que Laurent Blanc lui a donné sa chance durant cette trêve. Ce qu’Hugo Guillemet ne comprend pas.

« Ils ont peur qu’il gagne sa place ? »

« El Arouch se balade face à des adultes depuis des mois, toujours pas compris pourquoi il ne s’entraîne même pas avec les pros alors qu’il a l’âge, la maturité et le talent. Surtout quand on voit la faiblesse de l’OL au milieu et dans la créativité. Ils ont peur qu’il gagne sa place ? À ceux qui répondent “encore un jeune qu’on encense”, je me cogne tous les matchs de la réserve donc je peux parler. Il était aussi au-dessus des milieux du groupe pro dans la préparation d’avant-saison que j’ai suivi en étant présent. Donc il y a forcément un truc, mais quoi ? Mon interrogation n’est pas sur son temps de jeu, elle est sur sa non-présence dans le groupe à l’entraînement. Il y a sûrement une explication à ça… Je peux pas croire que ça soit juste parce qu’il y a trop de milieux. Les autres 2004, parfois moins matures, jouent tous ailleurs », a lancé le journaliste de L’Equipe sur Twitter. Une interrogation qui peut s'étendre à d’autres éléments de la réserve, à l’image de Florent Sanchez Da Silva, toujours très bon mais jamais appelé chez les pros. De là à dire qu’il y a un problème avec les jeunes à Lyon ? Les prochains mois se chargeront de donner une réponse…