OL : Un arbitrage à la Lyonnaise, il crie au scandale

OL : Un arbitrage à la Lyonnaise, il crie au scandale

Icon Sport

Mercredi soir, Metz a décroché le point du match nul face à l’OL (1-1) lors de la dernière journée de l’année 2022.

Sur le papier, un match nul sur la pelouse d’un gros de la Ligue 1 comme l’Olympique Lyonnais est une bonne opération pour le FC Metz. Mais au vu du match, l’entraîneur lorrain Frédéric Antonetti est finalement déçu de ne repartir de Lyon qu’avec un point. En conférence de presse, l’ancien coach de Nice et de Rennes était par ailleurs en boucle sur l’arbitrage. En cause, le but refusé à Opa Nguette dès la première minute de jeu pour un hors-jeu alors que le défenseur lyonnais Damien Da Silva semblait légèrement couvrir. « Je n'avais pas vu l'image, et là je l'ai revue. C'est catastrophique » s’est énervé Frédéric Antonetti en conférence de presse après le match nul entre l’OL et Metz avant de poursuivre.

« L'arbitre m'a dit qu'il avait confiance en les outils. Mais les outils sont utilisés par des hommes, et moi je n'ai pas confiance dans les hommes. Lyon, c'est l'endroit où je me suis fait le plus voler dans ma carrière en 30 ans dans le football. J'ai les boules car ça fait plusieurs faits de jeu cette saison. Je ne vous parle pas si ça avait de l'autre côté... On en aurait parlé une semaine. Ce n'est pas juste » a pesté Frédéric Antonetti, dans une colère froid et contenue après le match nul de Metz sur la pelouse du Groupama Stadium de Lyon. Le coach messin a par ailleurs profité des micros pour évoquer la CAN, qui va enlever de nombreux joueurs au FC Metz au mois de janvier.

« Tout est truqué, la CAN, la VAR... »

« La CAN nous prend sept à huit joueurs. C'est énorme. C'est un jeu truqué, faussé. Comment peut-on avoir des compétitions internationales durant les compétitions nationales ? Ce n'est pas possible. Je n'ai rien contre la CAN qui est une très belle compétition. Mais on ne peut pas enlever autant de joueurs dans une équipe. Et nous ne sommes pas les seuls… Quand nous avons constitué notre effectif, la CAN devait se jouer au mois de juin et on a changé les règles. Quand je dis que c'est truqué. Tout est truqué dans le football. Je vais avoir 61 ans, j'ai donc la parole libre. C'est dommage car tout est faussé et truqué et la CAN en fait partie, la VAR en fait partie aussi » a s’est agacé Frédéric Antonetti, qui en avait après tout et tout le monde après ce qu’il estime être une injustice à Lyon.