OL : Trois points pour l'OM, Aulas va craquer

OL : Trois points pour l'OM, Aulas va craquer

Après le jet de bouteille sur Dimitri Payet et l’arrêt de l’Olympico dimanche dernier, la commission de discipline étudie le dossier et prononcera les décisions définitives le 8 décembre. En attendant, une tendance favorable à Marseille est annoncée. Ce qui risque de ne pas plaire à Lyon et à son président Jean-Michel Aulas.

Lassé par les incidents à répétition dans les stades, le football français attend le verdict avec impatience. Dimanche soir, le choc entre Lyon et Marseille a été rapidement arrêté après le jet d’une bouteille d’eau sur Dimitri Payet. Si l’on se base sur les précédents dérapages de la saison, le club rhodanien pourrait s’en sortir avec des sanctions plutôt clémentes. Seulement voilà, le ras-le-bol général devrait inciter la commission de discipline à frapper fort, prévient le journaliste Florent Germain, qui annonce un possible match gagné sur tapis vert pour les Marseillais.

La tendance d’un « match perdu à Lyon »

« Je n’imagine pas du tout ce match être rejoué, a confié le spécialiste de l’OM pour RMC. La tendance actuelle, c’est de donner un match perdu à Lyon. Ce n’est pas exactement la même chose que face à Nice. On fait des projections, c’est de la science-fiction. Mais on sent que les pouvoirs publics et les instances du football français ont envie de frapper fort, pour qu’il y ait un avant et un après OL-OM. Donc une demi-mesure ne sera pas possible. Après, peut-être que ce match sera rejoué avec un retrait de points conséquent. Je ne sais pas. Mais on a le sentiment qu’il va se passer des choses. L’affaire est grave. En plus, les clubs n’ont même pas parlé de dates ou d’une place dans le calendrier… »

Si la tendance se confirme, Jean-Michel Aulas risque de s’en plaindre. Le président des Gones vient d’accorder un entretien à plusieurs médias pour avertir la commission de discipline qu’il ne comprendrait pas une sanction aussi sévère. « On ne veut pas payer pour d'autres. S'il doit avoir une sanction forte contre l'OL, il faudra que rétroactivement, il y en ait des cohérentes à l'image de celles qui nous seront appliquées. (...) Je n'imagine pas qu'on ne rejoue pas cette rencontre, regardez ce qu'il s'est passé à Nice. Le match a été rejoué sur terrain neutre », a rappelé le dirigeant, logiquement inquiet.