OL : Sidney Govou adore ce changement à 100% !

OL : Sidney Govou adore ce changement à 100% !

Icon Sport

L'Olympique Lyonnais est remonté à la 6e place du classement de la Ligue 1 après sa victoire contre Lens, et pour Sidney Govou quelque chose a vraiment changé....lors du match à Nice.

Et si l’Olympique Lyonnais était finalement reparti de l’Allianz Riviera avec zéro point, mais avec un esprit totalement changé et une motivation à 100% ? Nombreux sont ceux qui estiment que le choc encaissé à Nice a probablement fait basculer la saison de l’OL, notamment parce qu’en 90 minutes les joueurs de Peter Bosz ont vu qu’ils étaient capables du meilleur, mais aussi du pire s’ils ne restaient pas focus pendant toute une rencontre. On l’a appris ce mardi, après la rencontre face au Gym, les footballeurs lyonnais se sont retrouvés afin de s’exprimer à l’écart de Peter Bosz et son staff, une séance d’introspection qui avait pour but de relancer la machine et de soutenir le coach dans ses choix. Pour Sidney Govou, il est clair que face à Lens on a vu de nouvelles choses au sein de l’équipe de Bosz et tout cela va dans le bon sens pour le club de Jean-Michel Aulas.

Aouar, Paqueta, Lyon a changé ! 

Dans sa chronique pour Le Progrès, l’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais sent un vrai frémissement au sein de son club de cœur. « J’ai vu un esprit collectif que je n’avais pas ressenti depuis longtemps. Je pense que la défaite à Nice leur a appris à gagner. C’est bien d’être beau, mais quand on a des objectifs élevés comme à l’OL, c’est mieux de gagner. Quand on est moins bon, il faut apprendre à se battre pour remporter un match et j’ai trouvé des joueurs qui avaient cette envie-là. La saison dernière, j’ai pas mal tancé Houssem Aouar, qui est un excellent joueur de foot, mais dont l’attitude me déplaisait. Au-delà de son but, son attitude collective a été plaisante à voir. Je l’ai vu revenir faire les efforts défensifs, taper dans les mains, encourager ses coéquipiers. Comme Paqueta, je pense qu’il peut instaurer cet esprit collectif qui manque à l‘OL depuis un certain temps », explique un Sidney Govou, qui espère que la culture de la victoire va s’installer définitivement au sein de l’effectif actuel de Lyon.