OL-PSG : Des joueuses lyonnaises ont contacté l'homme en prison

OL-PSG : Des joueuses lyonnaises ont contacté l'homme en prison

Icon Sport

Le match au sommet de la D1 féminine aura lieu ce dimanche soir comme prévu. Mais cet OL-PSG se déroulera dans un climat pour le moins spécial.

Malgré la demande officielle émise par le Paris Saint-Germain, la FFF n’a pas souhaité reporter la rencontre qui opposera les deux co-leaders de la D1 féminine, lequel devrait attirer plus de 30.000 personnes ce dimanche soir au Groupama Stadium. Après une semaine très compliquée du côté du PSG, qui a vu une ses joueuses, Aminata Diallo, être placée en garde à vue, puis mise hors de cause suite à l’agression d’une autre de ses footballeuses, Kheira Hamraoui, ce choc devra faire oublier une histoire qui est pourtant loin d’être réglée. Car l’enquête continue afin de savoir pourquoi Hamraoui a été agressée au retour d’un diner commun avec ses coéquipières du PSG, la thèse d’une affaire privée étant désormais privilégiée par la police. Cependant, dans ce dossier, un homme suscite bien des interrogation, et même s’il a été extrait de sa cellule d’une prison proche de Lyon cette semaine, cet individu semble entretenir de nombreuses relations dans le football féminin, et pas qu’à Paris.

Le PSG sans Diallo et Hamraoui contre Lyon

Cet homme de 34 ans, actuellement détenu à la prison de Lyon-Corbas, a expliqué aux policiers qu’il voyait derrière cette agression une affaire liée à une affaire « sentimentale ». Mais dans le Journal du Dimanche, l’avocat de ce dernier fait une confidence assez stupéfiante. Selon son client : « des joueuses de Lyon l’ont appelé jeudi pour essayer de savoir si Diallo allait jouer le match », a confié Maître Frédéric Lalliard, qui pense donc que l'individu en question est réellement proche du milieu footballistique féminin. En attentant, pour cette rencontre, le Paris Saint-Germain se passera d'Aminata Diallo et Kheira Hamraoui à l'occasion d'un choc du foot féminin dont le parfum sera assez étrange.