OL : Malo Gusto vendu 40 millions, Textor a un client

OL : Malo Gusto vendu 40 millions, Textor a un client

Icon Sport

L'OL est dans l'incertitude depuis quelques semaines concernant son rachat par John Textor. Les Gones pourraient être amenés à faire quelques sacrifices lors des prochaines fenêtres de mercato. 

L'OL a de quoi inquiéter ses fans depuis quelques mois maintenant. En effet, que ce soit en interne ou sportivement, c'est le flou qui règne chez les Gones. Huitième du championnat à la trêve et en instance de rachat, l'Olympique Lyonnais ne semble pas savoir de quoi son avenir sera fait. Une période de mercato arrive et la direction lyonnaise va devoir mettre une stratégie en place, alors que les finances du club seront impactées si John Textor ne reprenait pas le club. Parmi les joueurs qui pourraient être sacrifiés cet hiver ou même cet été : Malo Gusto. Le jeune latéral droit de l'OL bénéfice d'une belle cote sur le marché des transferts. Et les clubs intéressés ne manquent pas. C'est notamment le cas de Manchester United. 

Malo Gusto, l'OL prêt au sacrifice ?

Selon les informations de Sky Sports, les Red Devils aiment tout particulièrement le profil de Malo Gusto. Le club anglais adore Malo Gusto mais Erik Ten Hag veut lui tenter le coup dans le dossier Denzel Dumfries. Le jeune Lyonnais est évalué entre 30 et 40 millions d'euros. Si une telle somme était sur la table du board de l'OL, on imagine mal le club rhodanien refuser alors que les finances sont en berne. En fin de contrat en juin 2024, le latéral droit français de 19 ans pourrait donc vivre ses derniers mois en tant que joueur de l'OL et faire le grand saut pour rejoindre Manchester United. A moins que le projet des Gones prenne une autre tournure dans les prochains jours, alors qu'une réponse de John Textor est attendue avant le 19 décembre. Les fans de l'OL vont donc devoir encore serrer les dents pendant tout ce mercato hivernal. Aucun joueur ne semble intouchable. Reste à savoir aussi quels seront les plans de Laurent Blanc sur le marché, lui qui s'est récemment plaint des lacunes de son effectif.