OL : Malo Gusto claque la porte, départ en janvier ?

OL : Malo Gusto claque la porte, départ en janvier ?

Pas forcément prévu, le départ de Malo Gusto dès le mois de janvier pourrait prendre forme. L'OL attend une offre de 15 à 20 millions d'euros de la part de la Juventus Turin. 

Pas de Coupe d’Europe au programme, pas de course au podium en vue, l’Olympique Lyonnais se traine cette saison et cela inquiète tout le monde. Pas que les supporters, qui s’interrogent sur la capacité de leur club à rebondir au plus haut niveau après de nombreuses promesses non tenues. Si la santé financière est correcte, c’est en grande partie lié à la vente des meilleurs joueurs du club ces dernières années, comme Nabil Fékir, Bruno Guimaraes ou Lucas Paqueta. Le prochain sur la liste pourrait bien être Malo Gusto. Titulaire indiscutable cette saison, le défenseur international espoirs en profite pour se mettre en avant. Mais faute de pouvoir jouer les premiers rôles, l’OL pourrait simplement servir de tremplin au latéral droit. Ce dernier fait en tout cas saliver la Juventus Turin, et son départ est désormais évoqué non pas pour la fin de la saison, mais pour le mois de janvier.

Malo Gusto, sa fin de contrat approche

C’est le journal Tuttosport qui l’annonce ce mardi matin à sa Une, avec le nom de Marcus Thuram et Malo Gusto. Pour le Lyonnais, l’objectif du club italien est d’agir vite pour damner le pion à Manchester United et au Real Madrid, qui suivent le défenseur lyonnais et envisagent de passer à l’action cet été. La Juventus espère ainsi rafler la mise avec une offre entre 15 et 20 millions d’euros. Une belle vente pour l’OL, même si ce serait aussi un très mauvais signal d’envoyé à Laurent Blanc, qui cherche à renforcer son effectif cet hiver, et pas à le dépouiller à un poste où le joueur fait l’unanimité. Mais les besoins financiers sont réels, car sans Coupe d’Europe, et les primes et la billetterie qui vont avec, les rentrées d’argent risquent de se faire rare cette saison. Il reste à savoir si cet intérêt va se concrétiser en janvier, et si l’OL se laissera tenter en cas de très belle offre venue d’Italie. Ce qui obligerait alors indéniablement Lyon à recruter à ce poste, Malo Gusto n’ayant pas vraiment de doublure d’expérience au sein de l’effectif. Mais si l’OL décidait de montrer les crocs, il se heurterait aussi à une situation potentiellement dangereuse, le contrat de Malo Gusto prenant pour le moment fin en juin 2024.