OL : Lyon glisse déjà en crise, Laurent Blanc s'agace

OL : Lyon glisse déjà en crise, Laurent Blanc s'agace

Icon Sport

Jeudi soir, l’OL a terminé sa préparation hivernale de la pire des façons avec une défaite contre Monza et la perte de deux joueurs sur blessure.

Laurent Blanc avait prévenu ses joueurs avant le Mondial, cette trêve hivernale allait ressembler à une préparation estivale du côté de l’Olympique Lyonnais. Les coéquipiers d’Alexandre Lacazette ont beaucoup travaillé physiquement et ont enchainé les matchs amicaux, notamment face à des adversaires prestigieux tels que Liverpool ou encore Arsenal. Jeudi soir, dans un Groupama Stadium déserté, l’OL jouait son ultime match amical de l’hiver face à Monza. La soirée restera cauchemardesque pour Laurent Blanc avec une défaite (2-1) mais surtout la perte de Malo Gusto et d’Henrique sur des blessures musculaires. De quoi doucher l’optimisme qui régnait à Lyon depuis la nomination de l’ancien entraîneur du PSG en lieu et place de Peter Bosz. Avec les blessures de deux latéraux, sans compter que Nicolas Tagliafico est en vacances, les plans de Laurent Blanc, qui a travaillé un 4-4-2 en losange pendant les matchs amicaux, tombent à l’eau.

Blanc tire la sonnette d'alarme avant le mercato

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

« Le 4-4-2 en a pris un bon coup. Non pas parce qu'on est passés à travers mais à cause de la perte de deux latéraux. C'est la pire nouvelle du soir » admettait Laurent Blanc après la défaite de son équipe face à Monza. Au-delà des blessures, l’entraîneur de l’OL est plus inquiété par l’état d’esprit de ses joueurs, qui n’a finalement pas tant changé que cela depuis le changement d’entraîneur. « Il y a aussi un problème d'état d'esprit. Quand on perd le ballon, on n'est pas assez agressifs, on ne peut pas avoir des comportements comme ça. Si tu ne l'arraches pas, le ballon, les mecs en face ne te le donnent pas. Il faut que ce message arrive à être mémorisé » s’inquiète Laurent Blanc. Comment remédier à cela ? Une révolution passe en partie par un mercato hivernal très costaud pour le coach de l’OL, qui a répété jeudi soir qu’il attendait des renforts. « Ce sont les joueurs qui font le jeu, on est là pour les aider, les guider. Il faut être ambitieux mais mesurer aussi son ambition. Pour changer des choses, il faut changer l'entraîneur et c'est déjà fait. Et ça ne se voit pas, mais améliorer le groupe, c'est important ». Le message est clair, John Textor et Jean-Michel Aulas sont prévenus.