OL : Lyon coule, Laurent Blanc innocenté

OL : Lyon coule, Laurent Blanc innocenté

Icon Sport

Très attendu après sa victoire à Brest, l’OL est tombé de très haut dimanche en s’inclinant à domicile face à Clermont.

L’année 2023 ne pouvait pas plus mal commencer pour l’Olympique Lyonnais et pour son entraîneur Laurent Blanc. Battus par Clermont au Groupama Stadium (0-1), les Gones sont replongés dans leurs doutes aussi vite que l’espoir était revenu après la victoire probante à Brest la semaine précédente. Huitième de Ligue 1, l’OL est mathématiquement plus proche des quatre derniers que du podium, un constat affligeant pour un club de cette dimension. Les critiques commencent doucement à pleuvoir sur Laurent Blanc, en poste depuis trois mois et dont la nomination n’a absolument pas changé la dynamique négative, déjà présente en début de saison lorsque Peter Bosz était aux commandes. Mais pour Paul Tchoukriel, journaliste pour Canal + et intervenant sur l’antenne d’Europe 1, il serait injuste de charger l’ancien entraîneur du Paris Saint-Germain aussi rapidement alors que l’OL ne tourne pas rond depuis de longues années maintenant.

Paul Tchoukriel vole au secours de Laurent Blanc

« OL-Clermont, c’est l’un des pires matchs de la saison de Lyon. Il n’y avait pas d’idées, on parlait du côté physique, on sait que c’était le premier axe de travail de Laurent Blanc, mais on a vu aucune différence avec l’OL de 2022. Le problème à Lyon ne date pas de Laurent Blanc, de Peter Bosz ou de Rudi Garcia. Lyon a été champion de France sept années de suite entre 2002 et 2008 et depuis, ils n’ont remporté qu’un seul titre. C’est problématique quand vous vous annoncez comme le club qui a le deuxième budget de France et le principal rival du PSG sur le papier mais cela décroit depuis plusieurs années maintenant. Je ne parle pas seulement de Blanc mais globalement, le club fait trop d’erreurs stratégiques mais on ne peut pas imputer à Blanc qui est là depuis trois mois les erreurs stratégiques qui sont faites depuis trop longtemps » a lancé le journaliste sur l’antenne d’Europe 1. Dans les semaines à venir, Laurent Blanc et les joueurs de l’OL devront montrer que la défaite contre Clermont n’était qu’un incident. Les rencontres à venir contre Metz en Coupe de France puis face à Nantes et Strasbourg en Ligue 1 seront ainsi déterminantes.