OL : Le Paris FC porte plainte contre les Bad Gones et Lyon 1950

OL : Le Paris FC porte plainte contre les Bad Gones et Lyon 1950

Icon Sport

Furieux des incidents intervenus au stade Charléty lors du match Paris FC-OL, vendredi dernier en Coupe de France, le président du club de la capitale annonce porter plainte contre deux groupes de supporters lyonnais.

Depuis que l’arbitre du match Paris-Lyon a officialisé sa décision de stopper définitivement le match entre les deux équipes, Pierre Ferracci ne décolère pas et ne lâche rien. Estimant que Jean-Michel Aulas se cachait derrière une possible présence de supporters du PSG dans les tribunes pour expliquer le comportement des fans de l’Olympique Lyonnais, dont certains ont eu un comportement sauvage, le président du Paris Football club multiplie les interventions dans les médias afin de faire part de sa colère et de son dégoût. Ce lundi, présent dans l’émission Rothen s’enflamme, le dirigeant parisien a confirmé qu’il portait plainte au nom du Paris FC contre deux associations de supporters de l’OL qui avaient fait officiellement le déplacement jusqu’au stade où se disputait ce match des 32es de finale de la Coupe de France, à savoir les Bad Gones et Lyon 1950. Pierre Ferracci pense ainsi rendre service à son homologue lyonnais, dont il a plusieurs fois dit qu’il était trop faible avec ses supporters.

Les Bad Gones et Lyon 1950 visés par une plainte du Paris FC

 

Invité de l’ancien footballeur, le dirigeant parisien a mis les pendules à l’heure et promet d’aller au bout de son combat. « Je vais contribuer demain - et je ne plaisante pas - à aider Lyon. Et j'espère qu'ils m'aideront demain si j'ai le même problème. Je vais aider Lyon en portant plainte contre les deux associations, qui ne font pas leur boulot. Il faut des mesures radicales contre ces associations et, si besoin, des mesures radicales contre les clubs qui protègent ces associations et qui protègent donc indirectement ces individus. La vraie sécurité, c'est de faire la chasse à ces voyous, et qu'on les empêche de rentrer dans les stades. Il y a des mesures radicales à prendre, je n'hésite pas à le dire », a expliqué Pierre Ferracci. Outre une plainte contre les Bad Gones et Lyon 1950, le président du Paris Football Club va également en déposer une contre la société en charge de fournir les stadiers qui ont procédé aux fouilles avant d’entrer au Stade Charléty.