OL : Grenier comptait diviser son salaire par deux pour rejoindre Nice

OL : Grenier comptait diviser son salaire par deux pour rejoindre Nice

Photo Icon Sport

Placé sur le marché des transferts par l’Olympique Lyonnais, Clément Grenier n’a finalement pas trouvé preneur cet été. À son grand malheur, mais ce n’est pas faute d’avoir essayé... Et notamment du côté de Nice.

La direction olympienne l’a répété à plusieurs reprises pendant le mercato estival. Clément Grenier disposait bel et bien d’un bon de sortie après une saison dernière galère. Bruno Génésio ne comptait d’ailleurs plus sur lui cette saison, mais il devra finalement faire avec puisque le milieu de terrain n’a pas quitté Lyon cet été. Pourtant, il était annoncé avec insistance du côté de l’OGC Nice dans les dernières heures du mercato, mais en vain...

« On était en discussions. Je pense qu’ils avaient un gros dossier Balotelli à gérer. Depuis hier après-midi, début de soirée, je savais que ça n’allait pas aller plus loin, donc j’étais à la fois déçu et content de rester avec mes potes à Lyon. On parle souvent du salaire, mais je le répète, le salaire c’est très bien, je ne l’ai pas volé, j’ai eu des négociations avec mon président et c’est lui qui m’a proposé ce contrat que j’ai signé. Si j’acceptais d’aller à Nice, je savais très bien qu’il fallait que je divise par deux mon salaire et je l’ai accepté. Le président de Nice était au courant que j’étais capable d’accepter ses conditions à lui pour pouvoir jouer », a avoué, dans la Team Duga sur RMC, Grenier, qui explique donc que son transfert à Nice ne s’est pas fait à cause des dirigeants azuréens, trop occupés à faire signer Balotelli et Belhanda.

Revanchard, Grenier veut retrouver son « meilleur niveau »

Malgré son départ avorté de l’OL cet été, l’ancien international tricolore conserve tout de même de grandes ambitions pour cette nouvelle saison, durant laquelle il espère retrouver du plaisir en jouant. « Je suis très heureux de rester dans mon club formateur, qui m’a beaucoup apporté. Ça va être difficile pour moi de jouer tout de suite, mais en tout cas je vais donner le maximum pour prouver que je peux me ré-imposer dans mon club. On a un groupe très cohérent, on se connaît très bien depuis de longues années donc on va essayer de faire quelque chose tous ensemble. Je vais prouver et montrer que je suis capable de revenir à mon meilleur niveau », a lancé Grenier, qui souhaite donc bouger la hiérarchie établie à Lyon pour se refaire une place dans l’entrejeu.