OL : Cheyrou jure de ne pas se mêler des choix de Bosz

OL : Cheyrou jure de ne pas se mêler des choix de Bosz

Icon Sport

Officiellement conseiller technique et directeur du recrutement de l'Olympique Lyonnais, Bruno Cheyrou a bien l'intention de rester à sa place dans l'organigramme du club rhodanien.

La fin de l’ère Juninho ne restera pas dans les mémoires, la légende brésilienne de l’Olympique Lyonnais, dont le contrat de directeur sportif s’achèvera officiellement le 31 décembre prochain, ayant déjà quitté la capitale des Gaules comme l’a confirmé Jean-Michel Aulas. C’est sur un bilan médiocre que Juni repart de l’OL, le club n’ayant rien gagné en deux ans et demi, avec en plus une situation sportive très compliquée au moment de cette trêve hivernale, sans même évoquer l’extra-sportif pour lequel Juninho ne pouvait rien faire. A peine le Brésilien parti, Bruno Cheyrou fait son retour au Groupama Stadium, la compatibilité entre les deux hommes n’étant visiblement bonne, ce qui n’avait toutefois pas empêché le patron de Lyon et Vincent Ponsot de conserver l’ancien joueur dans l’organigramme, mais loin de Juninho. Évoquant sa relation à venir avec Petez Bosz, qu’il va apprendre à connaître, Bruno Cheyrou est très clair dans un entretien accordé au Progrès.

Cheyrou ne fera pas du Juninho avec Bosz 

Pour celui qui est désormais officiellement directeur du recrutement de l’Olympique Lyonnais, les choses sont claires avec l’entraîneur néerlandais et il saura rester à sa place. « Si je me suis rapproché de Peter Bosz ? On a déjà échangé. Mais je n’aurai pas le rôle de Juninho. Je n’aurai pas besoin de lui parler tous les jours, de lui demander qui il va faire jouer. Je suis à sa disposition pour lui proposer des joueurs s’il a des besoins (...) Je donnerai tout pour que mon apport puisse bénéficier à l’équipe. Je n’ai pas envie d’être dans un rôle d’emploi fictif », prévient Bruno Cheyrou, histoire de bien mettre les choses au point et éviter que l’on se méprenne sur son rôle exact. Juninho c’était Juninho, et Cheyrou c’est Cheyrou, Peter Bosz devra juste apprendre à travailler avec un nouvel interlocuteur.