Galtier, Bosz, du pur amateurisme à l’OL ?

Galtier, Bosz, du pur amateurisme à l’OL ?

Un CV de belle facture, une facilité à parler français, une volonté évidente de jouer et de gagner avec la manière, Peter Bosz avait conquis tout le monde lors de sa conférence de presse de présentation à la fin du mois de mai dernier.

Le technicien néerlandais avait toutefois fait une confidence assez surprenante, à savoir qu’il était en vacances quand l’OL l’a appelé, et était revenu donc de manière express pour signer son contrat et être présenté en tant que successeur de Rudi Garcia. Pas de longues semaines de séduction, tout c’était fait très vite, en quelques heures à peine. Il faut dire que Lyon avait dans un premier temps mis le paquet pour convaincre Christophe Galtier de signer, avant que le technicien champion de France avec Lille ne prenne la direction du projet niçois. Cette précipitation est peut-être aussi ce qui explique les difficultés actuelles à Lyon, et notamment au sujet de la construction de l’effectif qui ne convient clairement pas à Peter Bosz, même si cela ne peut pas tout expliquer non plus. Pour un entraîneur professionnel français interrogé par Le Parisien, cela ne fait pas très sérieux. 

Des recrues qui ne conviennent pas à Peter Bosz ?

« En deux jours, ils sont passés de Christophe Galtier à Peter Bosz comme choix de coach, or ils n’ont pas grand-chose à voir. Comment imaginer dans ces conditions que le recrutement ait été anticipé ? », a livré ce technicien bien implanté dans le milieu, et pour qui l’OL a clairement avancé à l’aveugle au moment de choisir son technicien. Un sentiment peut-être partagé par Peter Bosz, qui ne trouve par exemple par forcément les joueurs à son goût, et doit changer certains éléments de place, comme ce fut le cas avec le positionnement de Lucas Paqueta en avant-centre pendant une bonne partie de la première moitié de saison. De même, il se murmure à Lyon que les profils de Xherdan Shaqiri et Jérôme Boateng, deux des recrues vedettes de l’été, ne font pas spécialement bondir de joie Peter Bosz, qui préfère des joueurs avec plus d’activité. Le mercato d’hiver, si l’entraineur de l’OL est toujours en place, pourrait permettre d’apporter quelques corrections pour sauver la mise en deuxième partie de saison.