Ethique : Aulas tique mais ne dit rien pour le moment

Ethique : Aulas tique mais ne dit rien pour le moment

Photo Icon Sport

Convoqué ce mardi par la commission d’éthique de la FFF, Jean-Michel Aulas a écopé de deux matchs de suspension de toute fonction officielle. Une sanction que le président lyonnais ne semble pas comprendre, lui qui a effectué un communiqué sur le site de son club pour dire qu’il en dirait plus quand il connaitrait les raisons de cette décision. Un effet de manche pour faire comprendre que JMA ne laissera pas cela passer sans broncher.

« J’apprends avec étonnement la décision de la commission d'éthique de la FFF.  N'en connaissant aucun des attendus qui ne m'ont pas été communiqués, j'attends de lire la motivation retenue par la commission avant d'aller plus loin. Je n'ai jamais manqué aux convenances, à la bienséance et à la loyauté des échanges devant l'opinion publique et je continuerai à m'en tenir à ces règles de conduite. M'inquiéterait seulement le fait que la liberté d'expression, si nécessaire dans ces temps, puisse être ici en cause. C'est pourquoi j'attends de lire cette décision qui en tout état de cause ne me satisfait pas pour en tirer les conséquences nécessaires. Dans cette attente, je serai présent auprès de mon équipe demain comme je l'ai été au cours des plus de 1 500 matchs disputés par l'OL depuis 28 ans et je serai présent jeudi au Conseil d'Administration de la Ligue où je siège depuis plus de 20 ans. Par respect pour les acteurs et les arbitres du match de demain, je ne ferai aucune autre communication avant demain soir », a annoncé le président de l’Olympique Lyonnais, très circonspect par rapport à la sanction qu’il vient de subir.