LdC : La France critiquée avant la finale à Saint-Denis

LdC : La France critiquée avant la finale à Saint-Denis

Initialement prévue à Saint-Pétersbourg, puis délocalisée en raison de la situation géopolitique, la finale de la Ligue des Champions entre Liverpool et le Real Madrid suscite déjà des polémiques. Notamment en cause, l’organisation du Stade de France.

A la veille de la finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid, un détail n’a pas échappé à Jürgen Klopp. Le manager de Liverpool a appris que la pelouse du Stade de France venait d’être changée avant la rencontre samedi (21h). Un délai peut-être trop court pour permettre aux deux équipes de profiter d’un excellent terrain. « En général, quand la pelouse est neuve, c'est bon signe. Mais elle est là depuis hier seulement, alors ce n'est pas la meilleure nouvelle », a regretté l’Allemand en conférence de presse.

Klopp ironise sur la pelouse

« On verra, ce sera la même chose pour les deux équipes, a-t-il nuancé. J'ai vu les arbitres et ils m'ont dit que le ballon rebondissait bien. Mettre une pelouse la veille du match est une idée intéressante (sourire). (...) Les deux équipes sont techniques, donc j'espère que ce sera une belle pelouse. » Dans le cas contraire, le finaliste malheureux risque de s’en plaindre. Et ce ne serait pas la seule polémique de cet événement. Toujours au Stade de France, 550 places pour fauteuils roulants sont habituellement disponibles. Mais pour samedi, seules 93 places sont distribuées, dont 38 pour chaque équipe.

De quoi agacer la « LFC Disabled Supporters Association », un groupe de supporters de Liverpool en situation de handicap, qui critique une situation « inacceptable » dans son communiqué. Ce que confirme l’UEFA, même si l’instance tente aussi de défendre le Stade de France en raison de la délocalisation récente. En revanche, pas sûr que l’organisation comprenne la décision des autorités parisiennes qui, jusqu’à dimanche à 18 heures, interdisent à toute personne de porter un maillot des Reds ou des Merengue sur les Champs Elysées, sous peine de recevoir une amende de 135 euros ! Une mesure très critiquée sur les réseaux sociaux.