Courbis a ramené « des crêpes » à Montpellier balance Nicollin

Courbis a ramené « des crêpes » à Montpellier balance Nicollin

Photo Icon Sport

Auteur d’un début de saison catastrophique avec Montpellier, 17e de Ligue 1, Rolland Courbis ne sera pas licencié. Mais ses jours sur le banc du MHSC sont bel et bien comptés.

Qui sera le premier à craquer ? D’un côté, Louis Nicollin, qui refuse de virer son entraîneur pour des raisons financières malgré le mauvais départ en Ligue 1. De l’autre, Rolland Courbis, pas du tout disposé à démissionner. Et pourtant, le technicien sait qu’il vit actuellement ses derniers mois à Montpellier étant donné que le patron du MHSC n’a pas l’intention de prolonger son contrat qui expire en juin prochain.

« Courbis est en fin de contrat à la fin de saison. Il y a 80% de chances qu’on ne le garde pas, a estimé le président du club héraultais sur RMC. Mais il ira jusqu’au bout. S’il y avait un clash, ce sera dur pour lui de rebondir, même chez RMC ou à l’extérieur. Faire descendre Montpellier, ce serait très grave, surtout avec la camelote qu’il a. Quand on prend les joueurs individuellement, il y a quand même de la came. Je sais combien ça me coûte et certains joueurs qu’il a fait venir qui sont des grosses crêpes. Vous n’allez pas me l’apprendre. » Autant dire que Nicollin doit déjà penser à la succession de Courbis.

Share