OM : L’attaque inattendue de Dugarry sur Eyraud et Aulas

OM : L’attaque inattendue de Dugarry sur Eyraud et Aulas

Photo Icon Sport

Pendant la trêve hivernale, Jacques-Henri Eyraud avait brutalement rompu la quiétude des fêtes pour s’attaquer à Lyon, Aulas et l’influence que ce dernier avait selon lui sur les arbitres.

Le président de l’OM avait notamment sorti une statistique qui commençait à agacer sérieusement du côté de la Canebière, puisqu’on approchait des 12 mois sans le moindre pénalty attribué à l’OM en championnat. Ce coup de gueule a payé puisque depuis, le club provençal a obtenu plusieurs pénaltys, et c’est bien ce qui embête Christophe Dugarry. Pour l’ancien attaquant de l’OM et des Bleus notamment, c’est un scénario déplorable pour l’image du football, qui laisse ainsi entendre qu’il suffit de râler pour être favorisé par les arbitres.

« Moi ça me fatigue parce que les penaltys ne s'obtiennent pas en conférence de presse. Il faut arrêter avec cette lubie, ce rêve absolu qu'ont les dirigeants ou entraîneurs. Peut-être que c'est vouloir se donner une importance qu'ils n'ont pas. Certains vont te dire "oui, la pression que met Jean-Michel Aulas, elle a marché". Non ! Tu obtiens des penaltys quand tu domines, quand tu joues bien et quand tu gagnes les matchs en général. Marseille a commencé à obtenir des penaltys pas parce que le président Eyrau a râlé, mais parce que Marseille a commencé à attaquer, parce que Marseille se projetait, parce que Marseille a marqué beaucoup de buts. Ça a été la même chose pour Lyon. Quand tu joues bien, quand tu attaques, et bien tu obtiens des penaltys. Si Der Zakarian ne jouait pas à cinq derrière et se projetait un peu plus que trois fois par match dans le camp adverse, et bien il arriverait à obtenir des penaltys. Arrêtons avec ça. Et puis je trouve que c'est un tel mauvais message à envoyer. C'est eux qui mettent la suspicion sur notre sport. A un moment ou à un autre, arrêtez avec ce discours. Les gens qui nous écoutent, qui sont dans leur voiture ou ailleurs, qui vont au stade, ils se disent "il suffit de mettre la pression sur les arbitres pour obtenir des penaltys". Ils font beaucoup de mal à notre sport. Arrêtons de faire croire que les arbitres sont sensibles à ça. C'est en plus les faire passer pour des gens malhonnêtes, ce que je ne crois pas qu'ils sont. Ils ont peut-être des progrès à faire, surtout dans leur attitude, ça j'en suis convaincu, mais les faire passer comme ça pour des gens tordus, on met la suspicion sur tout, je trouve ça ridicule. Si vous voulez que vos équipes obtiennent des penaltys, faites-les attaquer plus souvent, faites-les rentrer plus souvent dans la surface de réparation adverse, et vous en obtiendrez des penaltys. J'en ai marre de ce ridicule-là et ça fait mal à notre sport, à mon sport, et ça me saoule. Ils me fatiguent, je les trouve ridicules. Les dirigeants ont des responsabilités. Et c'est trop facile. Tu dédouanes tes joueurs, tu dédouanes tout le monde », a balancé le consultant de RMC, pour qui le raccourci fait entre coups de gueule et pénaltys obtenus est aussi faux que dangereux.