L1 : Kita, Ménès, Aulas, Ranieri... les arbitres accusent « les paranos »

L1 : Kita, Ménès, Aulas, Ranieri... les arbitres accusent « les paranos »

Photo Icon Sport

Le week-end a été chaud pour les arbitres avec évidemment en point d'orgue la scène entre Fernando Marçal et un des assistants d'Amaury Delerue lors du match entre Caen et Lyon. Après une série d'événements où les sifflets se sont retrouvés sur le devant de la scène, le Syndicat des Arbitres de Football d'Elite a décidé de hausser le ton et a prévenu dans un communiqué qu'il allait passer à l'action, estimant que certains jouaient avec le feu, et en citant des noms.

« Qui a dit qu'on s'ennuyait sur les stades de la Ligue 1 ? Il n'y a qu'à voir ce que les arbitres vivent depuis plus de deux mois ! Insultés dans les couloirs des stades, mis sous pression à la porte de leur vestiaire, essuyant les colères noires de dirigeants en furie à même ensuite de leur reprocher leur manque de dialogue - la notion du dialogue : je vocifère et je pars en claquant la porte - ; arbitres raillés sur les réseaux sociaux, calomniés et suspectés de malhonnêteté, qualifiés d'escrocs, d'arnaqueurs et d'irresponsables ; cloués au pilori et tournés en dérision sur les plateaux télés par de pseudos animateurs vedettes... On en oublierait presque l'inévitable "arbitre enc..." repris en cœur dans les tribunes, les supporters menaçants à la sortie des stades... Et on oublie trop souvent, en bout de chaîne, ces centaines d'arbitres amateurs menacés, agressés et frappés les dimanches...

Triste spectacle !

N'en jetez plus !

Merci #kitaranierimenesaulasruellodetavernostderzakarian et consorts de cette paranoïa et mauvaise foi permanentes ! Stop à l'hystérie collective, aux dérives, pressions et autres intimidations ! (...) Les arbitres de Ligue 1 et Ligue 2 se réuniront pour partager leurs réflexions et envisager les contours d'une prochaine action collective. Sans arbitre... pas de match... pas de football... », écrit le SAFE dans un communiqué.