OL : Lyon n'est pas le Qatar, mais OL Groupe frappe fort

OL : Lyon n'est pas le Qatar, mais OL Groupe frappe fort

Photo Icon Sport

Sans que ce soit lié directement, l’Olympique Lyonnais a présenté ses comptes pour l’exercice 2018-19 quelques heures après la vente de Nabil Fékir au Bétis Séville.

Bien évidemment, le montant du transfert du capitaine lyonnais sera pris en compte pour l’exercice en cours, mais cela n’empêche pas l’OL de présenter des chiffres qui démontrent en tout cas la réussite économique du projet porté par Jean-Michel Aulas en ce qui concerne les activités. Car les résultats sont tout bonnement excellents, et démontrent la parfaite gestion des rentrées d'argent.

« Les revenus de l’exercice 2018/2019 affichent un nouveau record à 309 ME, bénéficiant notamment de la participation du club à la Champions League cette saison », explique OL Groupe, qui met en avant la progression des revenus dans tous les domaines (billetterie, marketing, droits, partenariats et publicités). Niveau transfert, celui de Tanguy Ndombele n’a pas été pris au compte, mais les simples ventes de Ferland Mendy et Mariano Diaz au Real Madrid permettent de voir venir. Surtout que des revenus déjà générés, comme la Coupe du monde de football féminin, permettent déjà à l'OL de lancer très sereinement sa saison 2019-2020 sur le plan financier. Autant de rentrées d’argent qui devraient permettre d’annoncer un bénéfice record, même s’il faudra attendre le 9 octobre pour connaître les résultats financiers définitifs de la saison 2018-19.