SuperLigue : L’UEFA riposte avec une C1 à 4,5 milliards d’euros !

SuperLigue : L’UEFA riposte avec une C1 à 4,5 milliards d’euros !

Icon Sport

Afin de contrer le projet de SuperLigue, les dirigeants de l’UEFA planchent actuellement sur une refonte totale de la Ligue des Champions d’un point de vue financière.

Les clubs fondateurs ont quitté la Ligue des Champions pour des raisons financières et ça, Aleksander Ceferin l’a bien compris. Conscient que le modèle actuel ne satisfait pas les plus grands clubs de la planète, le président de l’UEFA a préparé une contre-attaque énorme pour convaincre les douze clubs fondateurs de la SuperLigue de renoncer à leur projet et de revenir en Ligue des Champions. A en croire les informations de Bloomberg, l’instance européenne travaille en ce moment avec un fonds d’investissements britannique basé à Londres afin de proposer une nouvelle mouture de la Ligue des Champions. Celle-ci aurait un budget de départ avoisinant 4,5 milliards d’euros et pourrait atteindre 7 milliards d’euros.

« Cette proposition est envisagée dans les bureaux de l’UEFA en collaboration avec les équipes européennes qui refusent la Super League, notamment le Bayern Munich et le PSG. Mais aussi les équipes qui pourraient finalement abandonner l’idée de rejoindre la Super League, et ainsi rester dans le giron de l’UEFA. Ce fonds anglais est en discussion depuis plusieurs semaines avec l’UEFA. Le projet porterait sur une Ligue des champions plus forte avec des revenus supplémentaires pour les clubs » explique de son côté le journaliste de RMC Mohamed Bouhafsi, qui confirme l'existence de projet à l'apport financier énorme. Si ce projet de l’UEFA venait à aboutir, tout le monde y trouverait son compte. L’instance européenne, qui continuerait à avoir la main sur toutes les compétitions, les clubs fondateurs de la SuperLigue, qui obtiendraient ce qu’ils cherchaient avec des revenus à la hausse. Enfin, cette solution permettrait de ne pas handicaper les sélections nationales, menacées depuis lundi par l’UEFA de ne plus pouvoir utiliser les joueurs évoluant dans un club de la SuperLigue.