Chelsea : Werner vs Isabele Silva, épisode 2

Chelsea : Werner vs Isabele Silva, épisode 2

Thiago Silva doit entendre parler football à la maison. Le défenseur central brésilien voit toujours son épouse Isabele commenter de manière très active les matchs de son équipe.

C’était déjà le cas au PSG, avec quelques coups de gueule qui ne sont pas passés inaperçus, et même un grand délire au début du premier confinement, quand elle a fuit la France pour le Brésil, craignant de ne rien pouvoir acheter dans les magasins. Mais à Chelsea, l’épouse du défenseur se lâche complètement. Elle avait fait le buzz après le match aller à Madrid, où Timo Werner avait clairement vendangé. 

« Dans toutes les équipes où je vais, il y a un attaquant qui rate le but. C’est quoi son nom à lui ? Vermine ? Werner ? Incroyable, on aurait dû gagner ce match. Je ne sais pas pourquoi mes attaquants ne marquent pas », avait lâché Isabele Silva, dans des propos qui faisaient aussi référence au passé de son époux au PSG, et visiblement aux buteurs qui ne sont pas assez efficaces à son goût. Personne ne sait si l’attaquant allemand en a touché deux mots à son coéquipier dans la semaine, mais le coup de pression semble avoir fait son effet, puisque l’ancien de Leipzig a ouvert le score face au Real Madrid ce mercredi, permettant à Chelsea de se qualifier pour la finale de la Ligue des Champions. De quoi mériter les félicitations de Madame Silva, toujours aussi taquine sur les réseaux sociaux. 

« Werner, c’est très bien ! C’est de ça dont je parle, tu sais marquer des buts, tu es le meilleur mon ami, je t’aime », a livré Isabele Silva, toujours dans l’excès. En tout cas, si Thiago Silva et Thomas Tuchel n’ont pas voulu en rajouter sur leur présence en finale alors que le PSG s’est fait éliminer, Isabele Silva n’a pas pu s’empêcher de faire un petit clin d’oeil, en smiley, à une photo où on voyait les deux hommes, qui se sont vus indiquer la porte à Paris récemment, se congratuler après la qualification de leur équipe en finale de la Ligue des Champions.