Twitter, Vine, la LFP passe à l'attaque

Twitter, Vine, la LFP passe à l'attaque

Photo Icon Sport

Responsable de la commercialisation des droits de la Ligue 1, la LFP ne s’occupe pas que de la spectaculaire bataille pour les droits télés. Sur Internet, c’est un peu l’anarchie en ce qui concerne le visionnage des buts ou des extraits de match car si un accord a été trouvé depuis longtemps avec les grands diffuseurs que sont Youtube et Dailymotion, des vidéos Vine, plus courtes, pullulent sur les réseaux sociaux, et notamment Twitter, où il est plus que facile de revoir rapidement un but marqué quelques minutes plus tôt. Une situation qui ne plait pas du tout à la LFP, qui a tenté de mettre en demeure Twitter, à trois reprises, à ce sujet, sans faire sourciller le réseau américain. 

« Il est incompréhensible qu'une société cotée et prétendument sérieuse comme Twitter traite avec autant de légèreté la question du copyright. Si Twitter refuse de prendre en compte la question des ayants droit, nous serons contraints d'agir devant les tribunaux », a confié Jérôme Perlemuter, avocat de la LFP, dans les colonnes du Figaro. Et selon le journal économique, ce sont près de 10 ME de dédommagement que la LFP pourrait demander à Twitter en cas de procès, même si la société américaine n’a pour le moment même pas utilisé 140 caractères pour répondre à cette demande. 

Share