La L1 aurait du avoir « 1 milliard » de droits TV

La L1 aurait du avoir « 1 milliard » de droits TV

Photo Icon Sport

C’est ce vendredi que la LFP éliera deux nouveaux membres pour son conseil d’administration, après les départs du président de Rennes (Frédéric de Saint-Sernin) et de Valenciennes (Jean-Raymond Legrand). Deux places qui intéressent du beau monde, à commencer par Nasser Al-Khelaïfi, le patron du PSG semblant avoir une place réservée étant donnée l’importance de son club pour la Ligue 1. Mais ses concurrents aiguisent leurs armes, et notamment Waldemar Kita, qui aimerait devancer Olivier Sadran (Toulouse), Jean-Pierre Caillot (Reims) et Gervais Martel (Lens). Pour cela, le patron du FC Nantes a musclé son discours, n’hésitant pas à balancer que la LFP n’avait pas obtenu la meilleure offre qui soit sur les droits TV. 

« Le FC Nantes est aujourd'hui un club important dans le football français et je pense pouvoir apporter quelque chose car j'ai un peu d'expérience. Dans le football et dans l'entreprise. Il y a pas mal de choses à faire dans le football. J'ai donc posé ma candidature mais ce n'est pas une fixation. On aurait dû avoir 1 milliard d'euros par saison. Il y a des problèmes importants à régler. Les droits TV permettent d'avoir plus d'argent pour avoir de meilleurs joueurs et les garder. En équipe de France, seuls deux joueurs évoluent en France », a souligné Waldemar Kita dans les colonnes d’Ouest-France. Reste tout de même à savoir si les diffuseurs français seraient prêts à mettre une telle somme, surtout à l’heure où les performances européennes n’incitent pas vraiment à l’euphorie.  

Share