L1 : Yilmaz suit Galtier, le transfert choc se met en place

L1 : Yilmaz suit Galtier, le transfert choc se met en place

Icon Sport

Totalement fermé à un départ de Burak Yilmaz jusqu’à maintenant, le LOSC a changé d’avis. L’attaquant turc veut lui rejoindre Christophe Galtier à Nice. 

Burak Yilmaz a été l’un des grands artisans du titre de champion de France à Lille la saison dernière. Christophe Galtier le sait mieux que personne. A la recherche d’un attaquant expérimenté pour encadrer ses jeunes talents, notamment Amine Gouiri ou même Kasper Dolberg, qui n’a que 23 ans, l’entraîneur français vise son ancien poulain, Burak Yilmaz. Du haut de ses 36 ans, l’ancien joueur de Besiktas pourrait jouer ce rôle de leader aussi bien sur le terrain que dans le vestiaire. Les Aiglons ont déjà tenté une offensive il y a quelques semaines. « Nice a fait une belle offre. Ils le veulent depuis le début du mercato mais Lille ne veut pas le vendre », avait confirmé Fikret Yilmaz, le père de Burak. Mais alors que ce transfert semblait quasiment impossible à réaliser il y a encore quelques jours, la situation se serait inversée, selon les informations de Nice Matin

La blessure de Sanches change tout

Le LOSC a besoin de vendre. Et le président Olivier Létang comptait sur Renato Sanches pour ramener des liquidités à Lille. Malheureusement pour les dogues, l’international portugais, blessé au genou et opéré, sera absent au minimum six semaines. Le transférer dans ces conditions paraît difficile. Burak Yilmaz, jusque-là intransférable, aurait été placé sur la liste des joueurs potentiellement sur le départ, même s'il rapportera évidemment beaucoup moins que son coéquipier. Le LOSC est au moins ouvert aux propositions. Nice en est conscient, et c’est pour cette raison que la piste Yilmaz s’est clairement réchauffée. Celui qui a mis 16 buts pour sa première saison en Ligue 1 veut retrouver Christophe Galtier à Nice. Mohamed Toubache-Ter confirme même en assurant que la piste n’a jamais été fermée. « Elle a été et est toujours très brûlante », lâche l’insider. Attention, Nice pourrait bien rafler la mise d’ici la fin du mois d’août.