PSG-Madrid, le Real renonce au tribunal mais détruit l'UEFA !

PSG-Madrid, le Real renonce au tribunal mais détruit l'UEFA !

Icon Sport

Après avoir envisagé de porter l'affaire du double tirage au sort devant le Tribunal Arbitral du Sport, le Real Madrid a finalement oublié cette option. Mais le futur adversaire du PSG a détruit l'UEFA.

L’UEFA a fait très fort ce lundi en se plantant lamentablement dans l’organisation du tirage au sort des huitièmes de finale de la Ligue des champions, accusant un prestataire extérieur de s’être trompé dans un logiciel. Heureusement le ridicule ne tue pas, et l’instance européenne a donc organisé un deuxième tirage au sort, avec cette fois un peu plus de sérieux. Cependant, si certains clubs n’ont pas eu à se plaindre d’un changement d’adversaire, le Real Madrid, qui avait pris Benfica au premier tirage, puis le PSG au second, a mal vécu la chose. A décharge, les dirigeants de la Maison Blanche n’ont pas attendu de tomber sur Paris pour hurler au scandale, puisque le club espagnol a même tenté de faire annuler ce tirage en expliquant que son match avait été tiré en premier, et sans aucun bug. Mais l’UEFA a fait la sourde oreille et a tout recommencé histoire d’éviter une polémique encore plus énorme.

Madrid et l'UEFA sont en guerre

Mais forcément, le fait de tomber sur Kylian Mbappé, Lionel Messi et leurs coéquipiers dès le mois de février prochain a encore plus excité Florentino Perez, lequel a vu là une bonne occasion de s’en prendre à l’UEFA. Entre le patron du Real Madrid et Aleksander Ceferin, le président slovène de l’UEFA, il y a toujours l’énorme contentieux de la Super League, Perez s’étant senti humilié par le dirigeant européen. Alors, du côté du service juridique de Madrid on a commencé à plancher sur un recours devant le Tribunal Arbitral du Sport, avant que finalement les dirigeants des Merengue renoncent à cette idée qui n’était probablement pas judicieuse politiquement et sportivement. Le risque étant de passer pour un club sans vraie valeur sportive.

 

Cependant, Florentino Perez n’a pas voulu laisser ce « crime » impuni, et le leader du Championnat d’Espagne a donc adressé un courrier au vitriol à l’UEFA en estimant que ce double tirage était une « honte », qu’il y avait eu une « falsification flagrante », et que l’instance européenne doit assumer la totale responsabilité de ce fiasco. Que les amateurs de football se rassurent, le PSG et le Real Madrid s’affronteront dès les 8es de finale, et tout cela se réglera sur un terrain de football et pas devant un tribunal. Mais le président madrilène ne pouvait pas rater une telle occasion de cartonner Ceferin.